Accueil / Uncategorized / ENTRETIEN AVEC…… Lamine Diatta, capitaine des Lions, au Besiktas : «J’avais envie de changer d’air»

ENTRETIEN AVEC…… Lamine Diatta, capitaine des Lions, au Besiktas : «J’avais envie de changer d’air»

C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le capitaine de l’Equipe nationale du Sénégal, Lamine Diatta. L’international sénégalais qui n’a finalement signé que vendredi dernier en Turquie, contrairement à ce qui a été annoncé par la presse française, se réjouit de l’avoir fait dans un grand club européen. Une envie que l’ancien stéphanois avait développée depuis longtemps et dont il nous a fait part juste à la fin de sa première séance avec son nouveau club, le Besiktas. Entretien !
On a vous annoncé au Bésiktas depuis la semaine dernière. Qu’est-ce qui explique ce retard ?

Il n’y a pas eu de retard. On était en contact depuis le week-end dernier. Cela s’est fait aujourd’hui (Ndlr : l’entretien a eu lieu vendredi dernier, jour de la signature du contrat). C’est vrai que ce n’était que des contacts. Mais quelqu’un en a parlé et voilà. C’est sorti et les gens ont dit que j’ai signé. Mais, j’ai vraiment signé qu’aujourd’hui.

Quel est le contrat que vous avez signé avec le Bésiktas ?

J’ai signé un contrat de deux ans avec une en option.

Qu’est-ce qui a motivé le choix de la Turquie ?

Le choix sportif. Déjà, c’est un grand club européen. Là actuellement, ils font les préliminaires de la Champions League. C’était une grande opportunité pour moi. Après, j’ai eu pas mal de contacts avec des clubs. Maintenant, il n’y avait pas mal de conditions qui ne me plaisaient pas du tout par rapport à la sélection du Sénégal.

Quelles ont été ces conditions de ces clubs ?

Qu’en cas de qualification de ne pas faire la Coupe d’Afrique (des Nations).

On peut avoir une idée de ces clubs ?

Non ! (ferme) Je ne dirai pas. Il y a des clubs, mais… (il ne termine pas sa phrase).

C’est en France ou en Angleterre ?

A l’étranger. De toutes les façons, j’avais envie de changer d’air. J’avais envie de partir à l’étranger.

Vous avez eu beaucoup de contacts à l’étranger ?

Oui (il insiste). Il y avait pas mal de contacts. C’est pour cela que je n’étais pas trop pressé.

Y a-il eu d’autres conditions que ces clubs vous ont imposées ?

Non pas du tout. Les transferts étaient un peu bouchés. Ça ne bougeait pas trop. C’était pareil pour moi.

Vous avez opté finalement pour la Turquie. Ne craignez-vous pas une sous-médiatisation qui pourrait vous éloigner de l’Equipe nationale ?

Pas du tout (il insiste). Je ne recherche pas la médiatisation. Je suis dans un bon club. Après la médiatisation, c’est autre chose.

Qu’est ce que vous recherchez aujourd’hui ?

J’ai trouvé un bon club. Je suis bien ici. C’est tout !

C’est un pays qui vous convient ?

Je connaissais déjà avant de signer. J’y suis venu pas mal de fois en vacances. C’est un très beau pays.

C’est donc un contexte qui a été important dans votre choix ?

Pas particulièrement ! Comme j’ai dit, je suis dans un grand club. Je suis content aujourd’hui.

Après avoir passé toute votre carrière en France, était-il difficile de tourner la page ?

Non ! Pas du tout ! (il insiste). J’avais ce souhait depuis pas mal de temps. Pour moi, dans la tête, tout se passe très bien. C’était déjà réfléchi depuis longtemps.

Vous avez effectué votre première séance d’entraînement aujourd’hui (Ndlr : vendredi dernier) avec votre nouveau club. Comment ça s’est passé ?

C’était très bien. C’était la première séance cet après midi (vendredi) même. Le jour où j’ai signé mon contrat. Ce qui a été fait en début d’après midi. Je suis arrivé hier (jeudi) en début d’après midi. J’ai passé la visite médicale. J’ai finalement signé.

Vous avez la chance de côtoyer un ancien pensionnaire de la Ligue 1, Edouard Cissé. L’avez-vous déjà rencontré ?

Oui ! Tout s’est bien passé. Je ne le connaissais pas avant.

L’avez-vous contacté avant de signer ?

Non ! Pas du tout !

Il a une fois dit qu’il voulait jouer avec l’Equipe nationale du Sénégal. C’est un sujet sur lequel vous avez eu à discuter ?

On n’a pas encore pu discuter. C’était ma première séance cet après-midi. Je viens d’arriver. Ce n’était pas la question du jour. Peut-être qu’on aura le temps de discuter de tout cela (rires).

Quel a été l’objectif que vous vous êtes fixé après avoir tourné la page française ?

De jouer. Tout ce que je veux, c’est de jouer. Je suis dans un club qui joue le haut tableau. Après, c’est comme tout grand club.

Est-ce un club composé d’internationaux turcs ?

Il y en a pas mal.

C’est un pays qui vous rappelle de mauvais souvenirs avec l’élimination en quarts de finale de la Coupe monde 2002 en Asie ?

C’est loin ! Maintenant, il faut regarder devant.

Le début du championnat est prévu la semaine prochaine. Etes-vous prêt ?

Pour l’instant, je suis en pleine préparation physique.

Ce qui veut dire que vous ne n’êtes pas partant pour la première journée ?

Effectivement ! Je ne pense pas que je serai prêt d’ici là. Il ne faut pas brûler les étapes. Il faut bien se préparer pour le début du championnat. Ensuite, on verra pour la Ligue des champions et autres.

Dans quinze jours, il y aura le match amical contre le Ghana, à Londres. Vous êtes déjà prêt pour ce match ?

Bien sûr (il insiste). C’est un match amical. Mais, c’est un match important pour préparer le dernier match des éliminatoires pour la Coupe d’Afrique. On a parlé d’actes d’indiscipline tout dernièrement au sein de la sélection nationale. En tant que capitaine, qu’elle est votre position sur la question ?

L’ambiance, elle est bonne en sélection nationale. Je pense qu’il y a des gens qui exagèrent un peu. Ils racontent du tout et n’importe quoi. Maintenant, les gens ne cesseront jamais de parler. Nous, on connaît notre objectif. On joue pour se qualifier. Après ce qui se passe à côté, il ne faut pas que cela nous touche.


À voir aussi

Maguette Diop renvoie Khalifa et Cie en audience spéciale

Depuis son arrestation le 7 mars dernier, Khalifa Sall est apparu en public pour la …

Richard Gere et Alejandra Silva : Déjà deux ans d’amour malgré les 34 ans d’écart !

Voilà déjà deux ans que Richard Gere et Alejandra Silva filent le parfait amour ! …