22 juillet, 2014
Accueil » LAMB-DJI » [ ENTRETIEN ] Eumeu Sène : « Je suis arrivé à un stade où je dois être un champion »
[ ENTRETIEN ] Eumeu Sène : « Je suis arrivé à un stade où je dois être un champion »

[ ENTRETIEN ] Eumeu Sène : « Je suis arrivé à un stade où je dois être un champion »

Une semaine avant les élections présidentielles du Sénégal, Eumeu Sène est retourné en France pour peaufiner sa préparation avant d’affronter Lac de Guiers 2, le 08 Avril. Le leader de Tay Shinger, dans cet entretien avec ndamli.sn, explique les raisons qui l’ont poussé à aller préparer un combat hors du Sénégal, une première pour le tombeur de Gris Bordeaux. Plus confiant que jamais, Eumeu qui pense que l’heure est venue pour lui d’imposer sa suprématie dans l’arène, et ce n’est pas son prochain adversaire qui va l’en empêcher.

Ndamli.sn : Vous êtes retourné en France pour entamer la dernière phase de votre préparation pour votre combat face à Lac de Guiers 2, pourquoi avez-vous choisi de vous préparer à l’étranger ?

Eumeu Sène : Dans le passé, j’avais l’habitude de préparer mes combats au Sénégal. Mais pour ce remake face à Lac, avec tout ce brouhaha, c’est normal que je quitte le Sénégal pour me retrouver dans le calme. C’est l’état d’esprit qui fait l’homme et j’étais vraiment chamboulé par cette affaire (Ndlr : qui l’oppose à Luc Nicolaï). Il me fallait partir quelque part où je pouvais bien récupérer, bien m’entrainer, bien dormir et surtout bien gérer loin des polémiques. J’ai toujours préparé mes combats au Sénégal où j’ai mes repères, partir à l’étranger avec ce froid, n’a jamais été dans mes habitudes. Mais à un moment on n’entendait que Eumeu Séne par ci, Eumeu Séne par là, il me fallait être loin de tout cela.

Ndamli.sn : Quelle différence existe-t-il entre préparer un combat au Sénégal et le préparer à l’étranger?

Eumeu Sène : La récupération. On récupère mieux en France par ex qu’au Sénégal. Il y a aussi l’entourage. Il y a de bons médecins ici qui prennent soin de toi. Au Sénégal, avec les commentaires, les entrainements c’est un peu compliqué mais il n’y a pas trop de différence je pense. Tout comme les salles d’entrainement et les coachs. Par contre pour les dunes et les travaux sur sable, il est préférable de rester au Sénégal.

Ndamli.sn : Qu’est ce qui fait que tous les lutteurs reviennent de l’étranger avec un volume impressionnant ? Y a-t-il un secret dans ces pays ?

Eumeu Sène : Pour certains, c’est vraiment naturel. Qu’ils restent en Europe ou au Sénégal, avec le même régime et les mêmes préparations physiques, ils vont prendre du poids. Pour d’autres avec le climat rugueux, à part s’entrainer, ils ne font que dormir. Tout le monde sait qu’une personne qui ne fait rien à part dormir et s’entrainer, prend du poids. Même si tu ne t’entraines pas et que tu ne fais que manger et dormir, tu vas prendre du poids. De plus, quand on s’entraine, on prend des vitamines comme la vitamine C. Après mon premier séjour en France, je suis revenu au bercail sans avoir pris de masse musculaire (rires). Il est tout à fait normal de revenir de l’étranger avec 10 ou 20 kilos.

Ndamli.sn : Le 08 Avril, Eumeu Séne va faire face à Lac 2, un lutteur que vous avez déjà affronté en février 2010, Comment préparez-vous ce remake ?

Eumeu Sène : Ce combat, je le préparé physiquement, moralement, je m’efforce de faire tout ce qui doit être fait. Je ne vois que la victoire et c’est vraiment mes souhaits à Dieu.

Ndamli.sn : Vous avez un adversaire invaincu dans l’arène et réputé être un lutteur défensif, comment comptez vous le battre ?

Eumeu Sène : C’est de la lutte et on souhaite que cela aille jusqu’au bout inch’allah. Je pense qu’il ne va pas l’aborder de la même manière quand même s’il veut gagner. J’ai suivi ses dernières sorties dans la presse et avec tout ce qu’il dit, j’espère au moins qu’il le fera réellement le jour du combat. Et sincèrement s’il vient lutter, je suis sûr que cela ira vite.

Ndamli.sn : On doit s’attendre à une bagarre le jour J ?

Eumeu Sène : Evidemment, on parle de lutte avec frappe, le combat peut aller vite avec de la lutte simple ou bien avec de la bagarre. On souhaite au finish que la victoire soit dans mon camp.

Ndamli.sn : Lors de votre première confrontation, à certains moments, on a vu Lac 2 KO mais à chaque fois vous vous retrouviez hors de l’enceinte, qu’est ce qui explique que vous n’avez pas pu prendre le dessus à ce moment?

Eumeu Sène : Lorsqu’ il était KO, il a pu se reposer car il est allé voir Ardo pendant longtemps et il a pris son temps. On sait tous que la lutte doit se faire dans l’enceinte mais à y regarder de près, qui va jusqu’au niveau des sacs ? Si on restait réellement au centre de l’arène, je ne pense pas qu’on ne se retrouverait pas au niveau des sacs.

Ndamli.sn : N’avez-vous pas peur de l’invincibilité de lac 2?

Eumeu Sène : Non, jamais. Il n’y a aucun lutteur que je ne pense pas ne pas pouvoir battre, sinon je laisserai tomber la lutte

Ndamli.sn : Pourquoi une telle confiance chez Eumeu Séne ?

Eumeu Sène : Mon adversaire n’a rien de plus que moi. Il a deux bras… Et c’est valable pour tous les autres lutteurs. Je suis arrivé à un stade où je dois être un champion. C’est le moment où jamais. Je suis à un niveau de force tel que ce que je peux faire maintenant, je ne pourrai plus le faire d’ici quelque temps. Je dois faire briller mon étoile au maximum. C’est tout ce qui m’importe pour le moment. Même si la personne en face fait 200 kilos ou 300 kilos, cela ne m’ébranle pas, j’ai confiance en moi.

Ndamli.sn : Lac 2 est réputé être très mystique…

Eumeu Sène : C’est la lutte, nous avons tous les deux pris des avances sur nos cachets. Chacun va faire ses croyances culturelles, rencontrer ses parents pour des prières, aller là où il le faut. On essaie d’être prêt pour tout. Comme je l’ai tantôt dit, il a deux mains comme moi. S’il va dans les coins reculés, il faudra aussi y aller. Il faut donner à la lutte et aux croyances mystiques, le respect qu’il faut mais la victoire ne dépend que de Dieu. Je ferai tout ce que je dois faire. Le jour du combat, je ferai ce que j’aurai décidé de faire et personne ne pourra m’en empêcher. Je viendrai l’imposer et je le ferai. Mais la victoire est une décision de Dieu et je prie pour que la victoire soit dans mon camp, une victoire sans commentaire.

Ndamli.sn : Ce sera le 1er combat d’Eumeu avec sa nouvelle écurie, est-ce une pression supplémentaire à gérer ?

Eumeu Sène : Jamais ! J’ai évolué en équipe nationale, j’ai fait des mbapatts où j’ai laissé des traces. En équipe nationale, j’ai prouvé avec des titres de Champion d’Afrique. J’ai appris mon métier comme il faut donc j’ai dépassé le stade où j’ai de la pression. J’ai connu la défaite, la victoire, le match nul donc je connais tous les types de résultat possible.

Ndamli.sn : Tay Shinger a-t-il la maturité de Boul Falé dans les grands événements ?

Eumeu Sène : Evidemment. J’ai l’habitude d’aller lutter sans avoir des champions derrière moi

Ndamli.sn : Après Lac 2, Eumeu vise t il un lutteur en particulier ?

Eumeu Sène : Il y a de grands champions qui sont là.

Ndamli.sn : Un autre combat avant la fin de cette saison ?

Eumeu Sène : Je pense que oui

Ndamli.sn : Vous avez cité Balla Gaye 2 – Yékini et Modou lô comme vos probables adversaires, pourquoi eux ?

Eumeu Sène : On m’avait demandé par rapport à ces lutteurs ce jour là et j’ai répondu spécifiquement à cette question. Ce n’est pas moi qui ait dit que j’avais besoin de tel ou tel lutteur. On m’avait demandé ce que je pensais d’un éventuel combat contre eux, j’ai répondu que j’étais prêt à les affronter. Balla Gaye 2, on parlera plutôt de revanche. Yékini, on n’a jamais lutté et c’est celui qui n’a pas été battu. Mais ce ne sont pas les seuls probables adversaires de Eumeu. Aujourd’hui je n’avais pas pensé lutter avec Lac de Guiers 2, notre dernière confrontation est encore très récente. Mais c’est ainsi l’évolution de la lutte aussi. Il y a Bombardier comme d’autres lutteurs, Gris Bordeaux aussi.

Source Ndamli.sn