images (2)

ÉQUPE NATIONALE- Aliou Cissé et son obsession de la gagne

En voulant trop bien faire et juste, Aliou Cissé se met la pression. « Je n’ai pas envie que demain qu’Augustin Senghor  me vire sans que je ne gagne quelque chose », a-t-il lâché en conférence de presse, lors de la publication de la liste des Lions devant prendre part à la double confrontation Sénégal-Niger en éliminatoire de la Can 2017. Déjà au bout de sa première année…

C’est une chance d’avoir l’équipe nationale de football du Sénégal. L’a gérer en est tout autre : Il y a le sommet, l’environnement et en dehors de la tanière…

Le sommet, c’est bien la fédération. C’est un secret de polichinelle qu’Aliou Cissé est un choix par défaut de la fédé. L’instance dirigeante du football sénégalais s’est servie de l’ancien des Lions de 2002, très adulé par le peuple, pour éteindre le feu des critiques au lendemain de l’élimination des Lions à Malabo, lors de la Can 2015.

L’environnement, c’est la gestion de l’équipe nationale. En une année de gestion, Aliou Cissé peine toujours à trouver un groupe de performance. Il y a deux à trois joueurs qui semblent pour l’instant être l’ossature de l’équipe. Et autour, beaucoup de polémiques sur l’absence de certains cadres. Une question embêtante qui pousse l’homme de confiance de Bruno Metsu à sortir de sa carapace.

« On me  taxe de rigoureux. Écoutez, moi j’ai envie de gagner. Je suis toujours sous pression. Si vous voulez que je vous dise la vérité. Je n’ai pas envie que demain qu’Augustin Senghor  (Ndlr : président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf) me vire sans que je ne gagne quelque chose », a-t-il fait savoir. Une déclaration qui en dit long sur son envie de ne pas décevoir le peuple.

Le coach des Lions, pour la première fois, a pipé  un mot sur la pression. À la presse, qui est un observateur externe ou voir interne de la tanière, Aliou Cissé demande tout simplement de relâcher la pression.  «  Cette pression là, je n’ai pas envie que vous me l’a mettiez. Parce que je me l’a met assez, parce que j’ai envie de réussir avec l’équipe nationale du Sénégal. Les joueurs aussi ont la pression », a-t-il fait savoir au sujet  des absences des joueurs cadres à l’image de Demba Bâ, Moussa Sow, Dame Ndoye, Papy Djilobodji…

Issiaka TOURE

Voir aussi

arbitre-sngalais

CAN 2017 Malang Diédhiou, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba sélectionnés

L’arbitre central Malang Diédhiou et ses assistants habituels, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba, …