Accueil / FAITS DIVERS / Escroquerie, faux et usage de faux, arnaque… Le faux douanier utilisait les pièces d’un lieutenant décédé pour agir

Escroquerie, faux et usage de faux, arnaque… Le faux douanier utilisait les pièces d’un lieutenant décédé pour agir

C’est finalement demain, vendredi, que le faux douanier doit être jugé par le tribunal pour escroquerie, faux et usage de faux et arnaque. En effet, c’est sur demande de l’agent judiciaire de l’Etat et un des avocats que le procès qui devait se tenir hier, a été renvoyé. Retour sur les éléments de l’enquête.

Initialement prévu hier, le procès d’Amdy Mbengue, celui qui se faisait passer pour un agent des Douanes, a été renvoyé jusqu’à demain, vendredi. C’est suite aux demandes de renvoi formulées par l’agent judiciaire de l’Etat et Me Iba Mar Diop. Le dernier nommé est un avocat de la défense qui s’est nouvellement constitué dans ce dossier. Il faut dire que l’homme qui a été pris alors qu’il arborait une tenue des Douanes et détenait une «carte professionnelle» ainsi que son «arme de service». Il avait fait le même coup il y a quelques années et avait été arrêté, à l’époque, par la Dic qui était alors dirigée par le commissaire Malick Mbengue. Les faits étaient plus graves puisque le faux douanier s’était permis de saisir plusieurs motos qui n’auraient pas été en règle. Malgré cette interpellation, le mis en cause n’a pas tiré des leçons de son incarcération. S’agissant des faits de la présente poursuite, Amdy Mbengue a fait l’armée avant de servir au bataillon des commandos. Après avoir passé une durée légale dans ledit bataillon, il fréquentait les casernes militaires. C’est sur ces entrefaites qu’il a fait la connaissance d’Ibrahima Ndiaye, un lieutenant. Entendu par les éléments enquêteurs, le mis en cause a soutenu que le lieutenant est décédé par la suite et c’est ainsi qu’il a pris toutes ses pièces et accessoires militaires.

Il a caché sa vraie identité à son 2e épouse

A l’en croire, son intention n’a point été d’usurper sa fonction, mais, de frimer. Après son arrestation, une perquisition a été faite dans son domicile et les éléments enquêteurs ont découvert d’autres articles appartenant à la douane sénégalaise. Sur ce, il a été déféré au parquet avant d’être placé sous mandat de dépôt. Son procès devait se tenir hier, mais a été renvoyé sur demande de l’agent judiciaire de l’Etat et un des conseils qui venait nouvellement de se constituer. Par ailleurs, sa deuxième épouse a été entendue par les enquêteurs. Maguette Sow de dire: «  je suis la deuxième épouse d’Amy Mbengue. On s’est connu pour la première fois à EMG lorsqu’il est intervenu suite à une agression dont je devais être victime. Ce jour, il m’a emmené jusque chez moi et on a échangé de numéro de téléphone. Il m’appelait fréquemment mais, à un moment donné, je l’ai filtré. Il m’a recherchée sur Facebook». Poursuivant, la seconde épouse ajoute : « j’avais vérifié et c’est là que j’ai su que c’est un ami à ma sœur. Nous avons échangé et je lui ai remis mon numéro. Il m’a déclaré sa flamme et c’est en ce moment qu’il m’a fait savoir qu’il est douanier. Quelque temps plus tard, nous nous sommes mariés. Il me soutenait avec fascination et m’a conseillé de suivre les recommandations de Dieu. C’est grâce à lui que j’ai arrêté de me tresser avec des mèches. C’est à travers vous que j’ai découvert qu’il n’est pas un douanier. En tout cas, il me donnait 5000 FCFA pour la dépense quotidienne ».

Le faux douanier enfoncé par les témoins

Toujours dans le cadre de l’enquête, Alpha Touré Diallo, Colonel de la Douane et chef du bureau personnel, a été entendu. Il a déclaré que parmi le personnel ne figure pas le nommé Amdy Mbengue, surtout avec les filiations qui lui ont montrées. « La carte d’identité professionnelle est foncièrement et manifestement fausse pour les raisons suivantes. Premièrement le numéro 42584 correspond au numéro de commission de monsieur Ibrahima Dieng, contrôleur des douanes immatriculé 625567/C, qui a été radié des cadres des douanes pour faux et usage de faux. Deuxièmement le numéro de matricule d’Ibrahima Ndiaye. Ce qui est en contradiction avec le grade d’inspecteur car aucun inspecteur ne porte le matricule commençant par 625. Ce qui atteste aussi que c’est une fausse carte d’identité. Ces tenues et attributs que vous m’avez montrés appartiennent bien à la douane sénégalaise », a-t-il dit. Avant de porter plainte au nom de la douane sénégalaise. A sa suite, Alioune Mar a été auditionné et il affirme avoir loué un véhicule de marque Citroën immatriculé DK 0794 AT à Amdy Mbengue. Selon lui, le faux douanier est venu à son garage vêtu de sa tenue avec les signes distinctifs en se présentant sous le nom d’Ibrahima Mbengue. C’est ainsi qu’il lui a donné en location son véhicule. Dans la même veine, Oumar Diallo, tailleur de son état a déclaré avoir confectionné une casquette d’inspecteur de douane pour le prévenu Amdy Mbengue. « Il s’est présenté à moi en uniforme et par confiance, je lui ai confectionné la casquette », a-t-il dit.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Thiès : Le corps d’un bébé découvert dans un dépôt d’ordures

Horreur à Thiès. Le corps sans vie d’un nouveau-né de sexe masculin,  a été découvert …

Les agresseurs du policier risque 15 ans ferme

A bord de leur scooter, Babacar et Cie agressaient les honnêtes citoyens. Malheureusement pour eux, …