Accueil / SOCIETE / Escroquerie foncière- Le maire de Malika s’attire la foudre des populations

Escroquerie foncière- Le maire de Malika s’attire la foudre des populations

 Le collectif des habitants de Malika réclame le départ du maire et exige une délégation spéciale. Un sit-in a été initié dans la localité, à cet effet.

En sit-in, les populations de Malika, victimes de bradage de leurs terres par le maire, réclament son départ. D’après Abdoulaye Sow, leur porte-parole, ils sont en droit d’exiger cela de Macky Sall qui, dès son accession au pouvoir, avait promis de résorber l’injustice ayant trait au foncier. Les populations de Malika qui ont, de tout temps, déploré les agissements du maire libéral, ont, ce 19 juin 2015, investi les alentours de Mbeubess, pour dire que trop c’est trop et qu’elles ne comptent plus laisser place à l’impunité. «Le Président Sall qui prône la bonne gouvernance, doit réagir. Le maire de Malika doit être audité. En ce moment, Momar Talla Gadiaga investit à Ndiassane où il possède des vergers, alors que les employés de la commune peinent à percevoir leur salaire. Il est une épine aux pieds de ceux qui avaient voté pour lui, bernés par ses promesses comme quoi l’Etat du Sénégal allait leur offrir 40 hectares qu’il allait partager, afin que chacun puisse disposer d’un toit. C’était simplement de la poudre aux yeux de l’opinion», peste Abdoulaye Sow, par ailleurs, responsable de l’Apr au niveau de cette commune, selon qui, M. Talla Gadiaga est expert dans la vente illégale de terres. Ledit collectif regroupe des centaines de membres issus de Tivaouane Peulh, Keur Massar et autres localités. «Le maire a d’abord fait main basse sur une carrière, depuis 2010. Si les victimes ont gardé toujours gardé le silence, c’est qu’elles n’ont jamais cru que le maire allait les escroquer. Des parcelles ont été octroyées à certains conseillers de la commune, membres du Pds. Le souci du maire est de voir les populations se ranger derrière un promoteur du nom de Diogou Sow. Nous sommes libres de le faire. Il n’a qu’à arrêter de nous menacer», conclura Abdoulaye Sow.

Sada MBODJ

Share This:

À voir aussi

METIER DES ARTS ET DE LA CULTURE- Un master pour booster l’industrie culturelle

L’Université Gaston Berger de Saint Louis, en partenariat avec l’Université internationale Senghor d’Alexandrie, a organisé …