1 août, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » Escroquerie foncière Le maire de Pikine-Est condamné à un an de prison
Escroquerie foncière Le maire de Pikine-Est condamné à un an de prison

Escroquerie foncière Le maire de Pikine-Est condamné à un an de prison

Arrêté le 16 août dernier, le maire de Pikine-est, El Hadji Malick Konté a écopé un an de prison, pour vente illégale de terrain. Le tribunal des flagrants délits de Dakar a aussi condamné, hier, le sieur Konté à payer la somme de 140 millions de francs Cfa aux plaignants.
L’affaire d’escroquerie foncière mettant en cause El Hadji Malick Konté, maire de la commune d’arrondissement de Pikine-Est et son co-prévenu Babacar Mbaye Sène, a été finalement délibérée, hier, par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Le verdict est tombé et le sieur El hadji Malick Konté, maire de la commune d’arrondissement de Pikine-Est, écope un an de prison. Pourtant, M. Konté, en se prononçant à la barre, avait clamé son innocence, mouillant le maire de la ville, Pape Sagna Mbaye. «En tant que maire, j’ai toujours agi sous le contrôle du maire de la ville, Pape Sagna Mbaye. Et, j’avais attribué des parcelles en fonction de ses recommandations, mais je n’ai reçu aucun sous», a-t-il martelé à la barre. Ces propos ont été balayés par son co-prévenu qui a soutenu que M. Konté avait, bel et bien, reçu de l’argent à sa présence. En effet, il faut dire que les prévenus El Hadji Malick Konté et Babacar Mbaye Sène ont été traduits en justice par des commerçants qui voulaient acquérir des terrains à usage commercial au marché de Thiaroye. Cependant, le maire de la commune d’arrondissement de Pikine-Est a toujours nié les faits, soutenant n’avoir jamais été mêlé dans cette affaire. Aussi, leurs avocats avaient-ils plaidé la relaxe, après que le parquet eut requis 2 ans contre les prévenus dont un an de prison ferme pour Babacar Mbaye Sène. Finalement, le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné, hier, à un an de prison le maire de la commune d’arrondissement de Pikine-est, El Hadj Malick Konté, pour vente illégale de terrains. Il devra aussi payé 140 millions de francs Cfa aux plaignants.

Cheikh Moussa SARR