Accueil / SOCIETE / ESCROQUERIE- Les amoureux soldent leurs comptes à la barre

ESCROQUERIE- Les amoureux soldent leurs comptes à la barre

La dame Salima a porté plainte contre son copain, Ibrahima Coulibaly, qu’il accuse d’être un escroc. Selon la plaignante, elle a été touchée par l’histoire ce dernier, orphelin, à qui elle a remis la rondelette somme d’1 million F Cfa.

Une histoire d’amour qui se termine entre les mains de la justice. En effet, la dame Salima a porté plainte contre son copain pour escroquerie. Devant les enquêteurs, la plaignante explique : « J’entretiens une relation amoureuse avec Ibrahima Coulibaly depuis juin 2015. Nous étions très proches et nous partageons tout. Il m’a fait croire qu’il était médecin et qu’il travaillait au Camp de Ouakam. Il me disait également qu’il était orphelin de mère et que son père était en prison. Cette histoire  m’a beaucoup touchée car je suis moi aussi orpheline de père ». Toujours selon la dame, elle a cru à l’histoire de son copain et avait pitié de lui. Par ailleurs, la plaignante a soutenu qu’un jour, son ordinateur avait un problème de batterie. Ibrahima Coulibaly lui avait demandé de l’échanger contre un autre. « C’est ainsi que je lui ai laissé la machine avant de partir en vacances au Bénin. Une fois de retour au Sénégal, je me suis rendu compte qu’il n’avait pas fait ce qu’il m’avait promis », ajoute-t-elle.

En dehors de tout cela, narre toujours la dame Salima, son copain est venu lui présenter un dossier bancaire en disant que sa mère lui a laissé un héritage de près de 130 millions F Cfa à la Société générale en France. C’est sur ces entrefaites qu’elle lui a remis de l’argent en plusieurs versements. Ibrahima Coulibaly avait promis de rembourser ledit montant une fois qu’il entrerait en possession de son jackpot. « Je lui ai donné la somme d’1 million F Cfa. En lui remettant cette somme, je n’ai pas manqué de lui signaler que cet argent était destiné à assurer les dépenses quotidiennes comme ma scolarité, mon loyer et d’autres frais », raconte toujours Salima.

Il faut dire que c’est le 31 décembre dernier que Salima va découvrir le vrai visage de son copain. « Ce jour-là, j’ai reçu la visite d’une dame qui se nomme Amy Guèye. Cette dernière m’a demandé de faire attention au nommé Ibrahima Coulibaly parce que ce dernier est un escroc. Ils ont vécu ensemble pendant 4 ans et ils ont eu une fille. Il a également deux autres enfants avec une autre fille », soutient-elle.

Ces déclarations ont été balayées d’un revers de main par le mis en cause. Selon Ibrahima Coulibaly, étudiant de son état, de retour de son voyage, ils ont passé quatre jours dans une auberge. « Lors de notre séjour dans l’auberge, elle m’avait confié son argent mais je le lui ai remis. Il faut aussi dire que je cherchais à gagner sa confiance pour récupérer son argent parce qu’elle m’avait dit un jour que sa tante était millionnaire », clame-t-il, en guise de défense. À  noter que cette affaire est pendante devant dame justice. Nous y reviendrons.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Insécurité alimentaire dans le monde- Sur les 815 millions d’affamés,243 millions vivent en Afrique

Après une régression constante durant plus d’une décennie, la faim dans le monde progresse de …

Ousmane Amadou Ndiaye, Sg du PACT «Un grand édifice ou artère doit porter le nom de Djibo Ka »

Secrétaire général national du Parti africain pour la Citoyenneté et le Travail (PACT), également membre …