gris_gris-770x470

Et pourtant, le fétichisme est partout au Sénégal !

Il faut un manque d’objectivité et de franchise pour s’en prendre aux Saltigués du Sine. La divination, la prédiction, le totémisme et la voyance sont des pratiques bien africaines et bien sénégalaises. Ils sont pratiqués partout pour soi ou contre le concurrent, dans le sport, dans la politique, dans les affaires comme dans la culture, particulièrement les artistes.
Quelle femme et quel homme politique, au Sénégal, peut jurer n’avoir jamais eu recours à des pratiques maraboutiques ou fétichistes, à des sacrifices d’animaux ou à des aumônes aux finalités bien orientées ?
Combien de Sénégalais, de tout bord, ne portent pas autour de leurs reins des cordons aux contenus mystérieux pour se protéger contre un mal probable ? Combien de Sénégalais ne font pas de recours aux voyants, aux cultes d’eau bénite prise en bain dans une intimité jamais dévoilée ?
Au-delà de la foi inébranlable en Dieu, les Sénégalais, dans leur immense majorité, ont une tendance naturelle et culturelle à recourir à des personnes qui auraient une capacité divinatoire à percevoir une information sur le destin par une perception extrasensorielle.
Pour un Croyant, Dieu seul est souverain. Mais cela n’empêche pas certains à recourir à des pratiques dont la finalité est de se tracer un destin victorieux devant une énigme, un combat social ou politique ou une candidature à une haute responsabilité.
Certains n’hésitent pas à héberger des praticiens de la divination qui par des idolâtries ou des bribes sacrées œuvrent à leurs services. C’est un fait naturel qui n’hésite pas de polémique.

Domo rewmi

Voir aussi

sidiki kaba

ME SIDIKI KABA SUR LA MUTINERIE DE REBEUSS “Les responsabilités seront situées et le tueur sera remis à la justice”

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, s’est exprimé sur la mutinerie de Rebeuss …