ACTUALITE

Et si l’on en parlait… Alioune Ndoye : une conviction si fragile

  • Date: 8 mars 2016

C’est à la suite des échauffourées du samedi 05 mars à la Maison du Parti que Alioune Ndoye, responsable socialiste et Maire de Dakar-Plateau a opéré un virement inopiné qui prête même rire : après avoir prôné le Non au référendum, il virevolte sous le coup d’un trouble certainement psychologique et annonce le Oui.

Manque de retenue, fragilité de conviction ou émoi. Quel bouleversement intérieur a donc embarrassé l’esprit d’Alioune Ndoye pour qu’il opère un virement si hilarant ?

Ce revirement est illustratif du manque de conviction de l’écrasante majorité de la classe politique sénégalaise, plus versée dans le suivisme, l’émotionnel, la politique politicienne que dans l’approche lucide et bien cogitée des enjeux.

C’est ce que la science politique nationale appelle « wax waxete », tiré de la célèbre résignation de Abdoulaye Wade à se représenter à la Présidentielle. Aujourd’hui, cette expression négative dans la culture orale nationale est utilisée pour interpréter la fausseté du discours et de l’engagement public des hommes et femmes politiques du Sénégal.

Mais plus qu’un revirement ou un reniement, il rend bien compte de la nature du jeu politique sénégalais. Il est rare de voir un responsable ou un militant d’un parti s’engager pour une cause pour laquelle il est prêt à mourir. L’engagement politique sénégalais est plus un serment alimentaire, un enrôlement calculé, un accompagnement social qu’une incorporation pour un idéal et une vision.

Des jeunes, des femmes, des ignorants, des profanes sont toujours regroupés par-ci, entassés par-là, mobilisés sur fonds de tee-shirts et d’argent, pour peupler des rencontres politiques, des manifestations publiques et ovationner des politiciens qui, en réalité, ne croient en rien si ce ne sont leurs intérêts accommodés à des calculs d’aigrefins.
C’est pourquoi, leurs engagements, déclarations et serments doivent toujours être pris avec des pincettes et du recul. Ils sont extrêmement nombreux les hommes et femmes politiques du Sénégal qui n’éprouvent aucune gêne à se dédire après avoir fulminé, rouspété, invectivé, pesté, maudit et glapi partout contre un leader ou contre un projet politique.

Il suffit d’une situation particulière ou d’une rencontre qui le plus souvent se fait la nuit, temps complice des bandits et des conspirateurs, pour voir un politicien viré à mille degré, sans état d’âme, foulant aux pieds éthique, principe et conviction.

Qui répondra à la question du devenir et du destin national ? Sont-ce ces cyclothymiques qui prônent le noir le jour et le blanc la nuit ? Le Sénégal est un pays où l’engagement politique est, par nature, mièvre, capricieux et versatile.
Le revirement d’Alioune Ndoye qui a, hélas, beaucoup perdu de son image et de sa crédibilité, est la preuve que le Sénégal a plus de politiciens que d’hommes politiques. Quand la retenue, la sagesse, le sens du discernement désertent le champ politique, c’est alors la fourberie et l’escobarderie qui s’installent pour mener à la facilité.
Prôner le Non et en un temps record prêcher le Oui est l’illustration d’un manque de foi et de conviction dans les prises de position. Mais la maturité du peuple sénégalais qui évolue crescendo est le seul rempart, l’unique parapet, contre ce jeu lugubre de circonstance.

Le Piroguier

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15