ACTUALITE

Et si l’on en parlait… Aminata Touré encore désavouée

  • Date: 28 juin 2016

Femme de valeur et de principes nourrie d’enseignements et d’expérience et animée d’un courage et d’une opiniâtreté atavique, Aminata Touré est, pour la Nation sénégalaise, un chantre de la lutte contre la corruption et la prédation des finances publiques. La CREI, c’est elle. Elle a porté le combat avec un sacrifice à la limite suicidaire. Mais la réalité politique est telle qu’elle semble un moment avoir été utilisée pour mener les sales boulots contre les gens du PDS.

Ministre de la Justice, d’autres disent Ministre de la CREI, puis Premier ministre, elle constate que la liste des 25 personnes appelées à répondre devant l’institution judiciaire n’a point été suivie. La fameuse femme aux cuillères surévaluées n’a point et ne sera jamais inquiétée. C’est un premier et subtil désaveu. Une interdiction de sortie du territoire national a été notifiée à un ancien frère de parti de Macky Sall par l’institution judiciaire relevant de son autorité. Mais celui-ci, président de la République, le fait voyager dans l’avion présidentiel pour le sortir du territoire national. Ce fut un deuxième désaveu.

Aujourd’hui, le plus célèbre de ceux qui ont été épinglés par la CREI, Karim Wade, a été jugé et condamné. Au seuil de la purge de sa peine, il est libéré à la suite d’un processus insolite et inédit qui fait débat. Cette histoire de grâce pour des raisons humanitaires est une grosse farce !
Aminata Touré s’est battue pour la reddition des comptes ! Pour le rôle historique et chevaleresque qu’elle a joué dans cette traque de biens supposés mal acquis, elle n’a paradoxalement point été associée, ni en amont, ni en aval, de près ni de loin, à la procédure. Rien n’en donne la preuve.

Mais elle est restée d’une impressionnante loyauté. Elle n’a ni rouspété, ni réagi, considérant avoir accompli la mission qui lui avait été confiée.

Pourtant, pour avoir été ministre de la Justice, Premier ministre et aujourd’hui Envoyée Spéciale du président de la République, elle aurait dû être associée d’autorité aux négociations qui ont été menées et qui ont abouti à la libération de Karim Wade. Le statut d’Envoyée Spéciale en est déjà une légitimité.

Seulement, entre Macky Sall et le PDS où elle n’a jamais milité, il y a des relations obscures qui la dépassent. Les libéraux sont une famille qui se chamaille et qui se retrouve avec la marche du temps. Cette CREI n’a été qu’un appareil de règlement de comptes. Les Sénégalais l’ont bien compris et aucun sophisme intellectualisant, aucun ergotage phraséologique ne peut faire admettre le contraire.

Avec la libération de Karim Wade et l’impunité flagrante des autres qui ont transhumé ou qui ont des rapports délicats avec Macky Sall, cette CREI expire et meurt de sa belle mort. Tout le zèle d’Aminata Touré et son refus de voir le droit être mis dans l’abime plient devant une réalité politique qui renvoie à « l’histoire des grands bandits qui se disputent à l’heure du partage du butin » et qui arrivent trouvent à un dénouement par des négociations secrètes et étroites que les génies du polar appellent deal.

Et un deal n’est jamais admis car elle est une pratique de faussaires, d’escrocs et de filous ! Aminata Touré n’est pas dans ce jeu. C’est pourquoi, elle n’y a été pas associée et a été astucieusement désavouée. Mais son nom entre quand même dans l’histoire du châtiment pénal des prédateurs.

Le Piroguier/rewmi quotidien

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15