téléchargement

Et si l’on en parlait… Ces enseignements peu suivis de Serigne Fallou

La communauté mouride célèbre le mystique et historique Serigne Fallou Mbacké pour ce qu’il fit et ce qu’il fut. Mais le Saint homme a laissé en héritage dont la foi, l’éthique du pardon et le sens de l’abnégation en constituent le viatique.

D’abord, pour lui, la foi est l’expression du mouvement de la personne humaine vers le divin. Comme tous les grands mystiques, il ne fut possédé par rien et ne possédait rien si ce ne sont la foi en Allah, la fusion de son cœur et de son âme en son illustre et historique père Cheikh Ahmadou Bamba et l’attachement inextricable à l’enseignement du Prophète de l’Islam (PSL).

Son avènement a coïncidé avec la fin de la Guerre mondiale. Son extinction a également coïncidé avec la crise de 1968 qui a secoué l’Afrique et l’Occident. Durant tout son Khalifat, la paix et la stabilité ont ponctué la marche du Sénégal. Son esprit d’ouverture et sa sagesse incommensurable ont fait de lui un silo inépuisable de vertus.

Serigne Fallou dont l’histoire connait les relations étroites qu’il entretenait avec le Président Léopold Sédar Senghor illustre sa nature de guide ouvert dont le regard ne se pose que sur ce qui tend au bien commun et à l’intérêt général. Un bel enseignement actuellement peu suivis.
Serigne Fallou fut également un virtuose de l’économie agricole. Le travail est avec lui un acte de foi. Par une exemplarité unique en son temps, il a enseignement qu’il est la seule activité humaine et l’acteur principal de la transformation des rapports sociaux et du raffermissement de la dignité humaine.

Pédagogue et bâtisseur, sa conscience mystique du caractère transitoire de la scène de ce monde et son œuvre l’ont élevé au rang de traceurs de destin de sorte que son nom même apparait comme un abri d’âmes. Ceux qui portent ce nom au Sénégal ne sont point évaluable en raison de leur impressionnante quantité.
Son générosité légendaire et sa dimension religieuse ne lui ont guère empêché de consigner en tout et partout le dynamisme humain dans la perspective de l’accomplissement de différentes actions qui donne à l’être sa dignité première.

Il fut un agriculteur fécond. L’homme doit se soumettre à la terre. Il doit la dominer par une exploitation rationnelle qui porte des fruits.

Serigne Fallou a ainsi laissé en héritage la foi inébranlable en Allah, le sens des relations humaines, la générosité entre générations, l’éthique du travail et la valeur sociale du pardon.

S’il a marqué le monde mouride, c’est surtout en raison de la grandeur de son âme et surtout de sa capacité à orienter une destinée humaine. Ce privilège est unique.Les anecdotes, les éphémérides et les témoins de son Khalifat sont des trésors d’histoire et de petites histoires qui rendent bien compte de ce qu’il fut et ce qu’il fit.

Le Kassou Radiab devait davantage être une relecture, entre autres, de ses enseignements.

Le Piroguier

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… Une classe politique dépassée et déphasée

Le Sénégal a mal de sa classe politique. Les mêmes personnes occupent le champ politique, …