ACTUALITE

Et si l’on en parlait… Le très grave aveu de Moustapha Diakhaté

  • Date: 26 janvier 2016

« La 12ème législature est un échec. Elle a échoué. » Ce n’est ni un citoyen qui le dit, ni un membre de l’opposition. C’est le très bucolique Moustapha Diakhaté, Président du Groupe parlementaire de la majorité, qui l’avoue. Et c’est extrêmement grave.

Les députés sont absentéistes. Ils sont somnambules. Ils sont puérils. Ils sont cumulards. Par conséquent, ils sont identifiables à des pillards de l’argent public. Ils reçoivent, chaque fin du mois, des salaires faramineux avec, au quotidien, des avantages dispendieux, des privilèges onéreux et des prépotences ruineuses pour les finances publiques sans absolument rien apporter au Peuple, un Peuple dont le vote est trahi par des querelles d’intérêts bassement partisans.

Le Sénégal suit, le cœur meurtri, le spectacle qu’offre cette Assemblée nationale ou les apostasies sont en joie. Et comme elle est un échec, son lien avec la Nation est rompu.

Ne faudrait-il pas alors la dissoudre et convoquer en asyndète avec le futur référendum d’autres élections législatives ?

Jamais l’Assemblée nationale n’a offert au Peuple une image aussi désastreuse avec des députés que rien n’illustre et qui ne s’illustre par rien si ce ne sont des sarcasmes, des arrogances et des impertinences. Dans cette législature qui a effectivement échoué, tout est fanfares, banquets, harangues, génuflexions et batailles de sinécures. Et devant la spirale des chamailleries, les servilités viennent toujours féliciter les ignominies qui profanent l’Institution par des insultes.

Pour une cohérence, les deux Moustapha, le rustique Diakhaté et l’atrabilaire Niasse, ne devraient-ils pas démissionner l’un de la présidence de l’Assemblée nationale, l’autre de celle du Groupe parlementaire de cette institution incapable de s’accommoder des intérêts de la Nation ?

Pourtant, comme l’Assemblée nationale fut mythique par la grandeur et la splendeur de ses élus ? Qui ne se souvient pas de la pertinence de feus Boubacar Sall et Samba Loabé Fall, de Ousmane Ngom et de Serigne Mbaye Thiam qui, du temps où ils furent président de Groupe parlementaire s’illustraient par l’impressionnante pertinence de leurs interventions et leur bienséante maîtrise de la dialectique ?
En vérité, Moustapha Diakhaté est lui-même l’incarnation de l’échec de cette 12ème législature dont il préside un groupe de députés improductifs et absentéistes, des députés gourmands aux méthodes asymétriques qui considèrent qu’y être élu est une aubaine de s’attabler au pouvoir parlementaire pour manger le Sénégal.

Jamais un Groupe parlementaire majoritaire n’a eu à sa tête un Président qui peine autant à convaincre à cause d’un niveau cognitif si défectueux qu’il affirme lui-même n’avoir pas le temps d’écouter ceux qui critiquent. À quoi sert-il s’il n’est pas doté d’un esprit d’écoute envers ceux qui parlent au nom de citoyens ?

En avouant que cette 12ème législature est un échec, Moustapha Diakhaté confirme l’inutilité de ces députés qui donnent à cette l’Assemblée nationale une triste et sinistre apparence du néant. Il devrait lui-même en tirer les conséquences ne serait-ce que pour ne pas être complice de l’épanouissement hideux des trahisons et de la marche triomphale de renégats qui n’y gèrent que leurs bourses et leurs goussets.

Le Piroguier

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15