Accueil / ACTUALITES / Et si l’on en parlait… Macky Sall un Président inaccessible

Et si l’on en parlait… Macky Sall un Président inaccessible

Amsatou Sow Sidibé révèle que plus de deux ans, elle n’a pas rencontré le président de la République dont elle est la Ministre-Conseiller. Mais son cas n’est que la face visible de l’iceberg. En réalité, Macky Sall est un chef d’État inaccessible. De très nombreux Ministres-Conseillers à la présidence de la République, et de simples Conseillers ne le rencontrent presque jamais. S’ils ont des propositions à lui soumettre ou des conseils à lui prodiguer il leur est juste instruit de les rédiger et de les déposer au bureau du Directeur de cabinet. Et ce Dc, Oumar Sarr, n’est point prompt à transmettre ces notes de Ministres-Conseillers au président de la République.

Il y a des Ministres de la République et ils sont nombreux qui ne voient Macky Sall qu’en Conseil des ministres encore que la solennité de ce moment est tel que c’est chimérique de leur part de l’entretenir de certaines questions.

Mais le fait n’est pas nouveau chez Macky Sall. Par nature, l’homme est introverti, fermé et inaccessible. Beaucoup de gens du Palais et même du cabinet de la Première Dame souffrent de cette inaccessibilité identifiable à une indifférence. Celui-ci ne saute que sur des occasions politiques pour se retrouver avec le « peuple » ou avec ses Conseillers.

Senghor était accessible. Diouf n’était pas difficile d’accès. C’est juste après qu’un certain Ousmane Tanor Dieng tout puissantissme ministre d’État, ministre des Services et Affaires présidentiels l’a totalement mis à l’écart, se faisant lui-même diastole et systole du régime d’alors. Wade fut un homme du peuple et de son parti. Père et grand-père de ses militants, il était d’une accessibilité qui faisait de lui un homme simple et facilement accessible.

Mais l’inaccessibilité n’est pas un fait nouveau chez Macky : du temps où il était ministre, ministre d’État, puis Premier ministre et après Président de l’Assemblée, il avait toujours un clan composé de personnes qui seules avaient accès à lui. Alioune Sall dans son livre en donne une illustration.

Mais le problème de Macky Sall est de vouloir tout changer sauf lui-même : il est inaccessible ; il est irascible ; il subit vite les effets rageurs de ses pulsions et sans le savoir il s’isole.

Son accessibilité crée des frustrations. Malick Ndiaye, Jacques Diouf, même le versatile Moubarak Lô, entre autres, n’ont pas, en vérité, eu des problèmes de divergence de vue. Ils se sont frustrés par la nature de Macky Sall.

En fait, Macky Sall pratique les méthodes des chefs d’État africains du genre Obiang Nguéma Mbasogo, Kabila, Mugabe, Faure Gnassingbé, Kérékou, Bongo, Sassou Nguesso, entre autres, des Chefs au sens bantou du terme, très difficile d’accès, presque des demi-dieux, voire même des vices-dieux. Macky est dans cette tendance. Il a fallu à Abdou Diouf de quitter le pouvoir pour mesurer les effets pervers du protocole d’État. Mais pour Macky, au-delà de ce protocole d’État, c’est aussi un entourage jaloux, narcissique, claniste et égotiste.
Les anciennes Ministres comme Fatou Danielle Diagne et Penda Mbow qui sont, aujourd’hui, dans le Cabinet de la Première Dame ne voient point Macky Sall et cela depuis belle lurette. Mais elles se taisent parce qu’avec ce Macky là on se tait où on s’en sort sans aucune forme de procès.

Le Piroguier

À voir aussi

Revivez les temps forts de la deuxième et dernière journée de la 16e édition du forum du 1er emploi organisé par le MEDS

REWMI.COM- Le Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) a organisé le vendredi 3 février dernier …