ACTUALITE

Et si l’on parlait… Santi Agne – Barthélémy : deux Maires si différents

  • Date: 24 août 2016

Ils sont tous les deux des élus locaux. Mais ils ne sont ni de la même génération, ni du même parti. Une seule chose les unit : la coalition Taxawu Ndakaru grâce à laquelle ils furent élus, l’un Maire de la Commune d’Arrondissement de Mermoz-Sacré cœur- Baobab, l’autre Maire de celle des Sicap Liberté, deux Maires de communes si voisines que les populations remarquent une grande différence dans la gestion municipale de l’un et de l’autre.

Barthélémy Diaz est certes très controversé. Mais il se montre beaucoup plus dévoué dans sa mission de Maire appelé à donner à sa Commune une nouvelle physionomie que Santi Agne dont le faciès n’est même pas familier aux populations des Sicap Liberté dont il est le Maire. Aucun chantier d’envergure n’est en vue dans cette Commune d’Arrondissement. Les populations sont unanimes à constater l’absence incroyable de travaux municipaux.
Tout se limite à une restreinte gestion clientéliste au moyen de modiques sommes distribuées au triage en période de fêtes religieuses, à une subvention obligatoire d’ASC et à des charges socio-éducatives laborieusement assumées.
A la question d’une appréciation de l’action de leur Maire des Sicap Liberté, les réponses des habitants se transforment elles-mêmes en interrogations : « qui est encore le Maire ? Est-ce qu’il y a d’ailleurs un Maire des Sicap Liberté ? ». Et cette réaction est logique en raison d’une triste absence de politique municipale sur la qualité du cadre de vie, l’assainissement et les infrastructures.

Les Sicap Liberté sont comme elles furent à leur érection en Commune d’Arrondissement. Aucune évolution du cadre urbain n’est constatée et la situation est présentement plus désolante avec un Maire qui administre sans mettre en scelle aucun esprit d’innovation et de créativité en faveur des populations et du cadre de vie.
En observant les grands chantiers que conduisent Barthélémy Diaz dans la Commune voisine, les populations des Sicap Liberté expriment leur peine de ne point voir des travaux pareils dans leur zone.

Et quoique controversé par sa témérité suicidaire, Barthélémy Diaz a au moins le mérite de mettre sa Commune d’Arrondissement en chantier au vu et au su de tous. Permanemment sur le terrain, dans les quartiers, les carrefours et les rues, il se montre prêt à tout pour la transformation architecturale de la physionomie de Mermoz-Sacré cœur-Baobab, Commune dont les populations constatent le permanent assainissement, l’action municipale de lutte contre l’insalubrité et les infrastructures émergentes dans le cadre de vie.
Toute sa fougue est légitimée par son œuvre concrète dans sa Commune et par la grande satisfaction que lui manifeste l’écrasante majorité des habitants. C’est cette légitimité qui l’enorgueillit. Ce n’est pas le cas du Maire des Sicap Liberté que les populations qui arrivent à identifier son visage ont perdu de vue depuis belle lurette et ne l’ont revu, dans les média, que lors d’un tiraillement politicien pour des postes à pourvoir au HCCT.
L’élection des Maires de Ville et des Maires de Communes d’Arrondissement doit vraiment être revue pour être opérée au suffrage direct. Des combines, des deals et des conjurations internes amènent toujours les populations à se voir imposer des Maires élus par des Conseillers municipaux, des femmes et des hommes qui ne sont point leurs choix et qui, une fois mis en scelle, se singularisent par une carence insoutenable.

Beaucoup de Communes du Sénégal en souffrent. Et cet impaire devient plus flagrant quand deux Communes voisines comme celles de Mermoz-Sacré cœur- Baobab et des Sicap Liberté sont l’une bien mise en chantier, et l’autre laissée dans un désolant état.

Le Piroguier

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15