Et si on en parlait…A Y en a marre des « assassins » !

A priori, il est difficile de comprendre le comportement de Clédor Sène. Pour quelqu’un à qui est collé un crime toute la vie, la discrétion ne semble pas une notion à sa portée. À moins qu’il n’ait encore des motifs qui échappent aux soucis des citoyens lambda. D’abord, que Diantre est-il brusquement allé faire dans cette histoire d’islamistes pour que des enquêteurs lui courent derrière ?
Par quel miracle se souvient-il que le dossier de Me Sèye renferme encore des zones d’ombre, pour demander sa réouverture seulement maintenant, soit près de quinze ans après la commission des faits ?
Enfin, pourquoi tient-il toujours à se présenter en victime en demandant au pouvoir d’abroger la « loi Ezzan ». Comme s’il disposait de nouveaux éléments dans l’affaire.Comprenne qui pourra. Mais cette nouvelle attitude ne saurait en aucun cas le dédouaner auprès de certains yeux. Comme il le dit lui-même les zones d’ombre sont trop prononcées pour être effacées par une simple lueur.

LE PIROGUIER

Voir aussi

GAMBIE Un Etat, deux Présidents

C’est désormais officiel depuis hier. Adama Barrow est devenu le nouveau Président de la Gambie. …