Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait… Al Amin au secours de Macky Sall

Et si on en parlait… Al Amin au secours de Macky Sall

Si l’on en croit Al Amin, le porte-parole de la famille Tidiane, le Président Macky Sall savait très bien qu’il ne pouvait pas réduire son mandat de 7 à 5 ans. Et qu’il aurait fait cette promesse juste pour être élu. L’argumentaire du guide religieux tient au fait qu’une promesse électorale ne peut pas prévaloir sur un serment, celui de respecter la Constitution qui instaure les 7 ans.

D’ailleurs, pour Al Amin, une promesse électorale vaut ce qu’elle vaut…C’est dire qu’un éventuel « wax-waxet » de Macky ne dérangerait pas le marabout. Il pense même qu’en 5 ans, il n’est pas possible de réaliser quelque chose.

La mine très sérieuse du guide en faisant de telles déclarations rappelle celle du père désireux certes d’admonester son fils mais aussi de lui venir en secours dans une passe difficile. Al Amin qui révèle que Macky fait tout ce qu’il peut pour Tivaouane, a envie de l’aider surtout sur une question pour laquelle il sait que le président de la République aurait aimé faire machine arrière.

C’est également une façon, pour le marabout de demander aux Sénégalais de ne pas trop lui en tenir rigueur car, « c’était juste pour être élu… »
Le problème, c’est qu’en politique, les sentiments ont peu de place. Si Macky se dédit, il devra en payer les conséquences en termes de discrédit et de sanctions d’ordre politique. Le marabout est intervenu tardivement sur une question qui agite le landerneau politique depuis longtemps et sur laquelle, un processus est déjà engagé. Il n’est ni souhaitable ni possible pour Macky de faire marche arrière. Comme le dit le proverbe arabe, « avant de parler tu étais libre, mais après, tu es esclave ».

Et ceci d’autant plus qu’il n’est pas possible pour nos guides religieux de faire la promotion du non-respect de la parole donnée. Le « wax-waxet » a contribué à précipiter la chute de Wade, il en sera de même de tout homme politique qui s’y aventura.

Il est, par ailleurs, important pour nos leaders politiques de tenir leurs engagements de campagne. Si on commence à dire que ce ne sont que des paroles de campagne, il sera inutile de suivre ces dernières qui devraient être des moments importants pris au sérieux par les acteurs politiques pour y décliner leurs programmes. On y injecte beaucoup trop d’argent et d’énergie pour prendre cette compétition à la légère.

À quoi serviraient les campagnes électorales si les engagements des hommes politiques pouvaient ne pas être tenus ? Et pourtant, Al Amin n’a pas complètement tort. La parole d’un homme politique en campagne ne vaut pas en général grand-chose. Mais il ne faut jamais s’amuser à les pousser dans cette voie en leur disant que nous savons que vous vous payez notre tête. Continuons à faire semblant d’y croire, pour le grand bien de tous…

À voir aussi

Présidentielle 2019 Tivaouane assure à Macky un 2ème mandat

Macky n’a plus de souci à se faire à la prochaine élection présidentielle, et pour …

Levée de l’immunité parlementaire- la commission ad hoc fait faux bond à Khalifa Sall et à ses avocats

Aymérou Ngingue et ses collègues de la commission ad hoc ne sont pas déplacés, hier, …