Et si on en parlait… APR Persona non grata dans les Sicap Liberté

La prononciation de l’APR dans les Sicap Liberté provoque un dédain collectif. A la veille des Locales, les responsables locaux du parti présidentiel avaient envahi les districts de la collectivité locale, manifestant une générosité messianique envers les populations. De visites de proximité aux interventions dans les lieux de culte, en passant par des entrevues avec les jeunes et les femmes, ils portaient  la Bonne Nouvelle aux détenteurs de cartes d’électeur pour disparaitre dès la proclamation des résultats consacrant la victoire de Taxawu Ndakaru.

Depuis, l’ombre d’aucun responsable APR des Sicap Liberté n’est aperçue. Et pourtant, au-delà même du parti, ils sont titulaires d’importants postes de responsabilité étatique qui, certainement, les ont amenés à avoir envers les populations de Sicap Liberté une attitude condescendante.

Dans les Sicap Liberté, les opinions convergent sur un seul réquisitoire : depuis que Serges Malou, Anta Sarr Diacko et Zahra Yane Thiam ont accédé à des sinécures, ils ne s’intéressent plus aux habitants. Ils ne reviendront qu’à la veille d’élection !

Contrairement au voisin socialiste Barthélémy Diaz, régulièrement en contact avec ses administrés, d’une part, et avec ses militants, d’autres part, les responsables de l’APR dans les Sicap Liberté alimentent un relâchement, raison d’une grabataire carence politique et d’une condescendance indigeste envers les populations.

La particularité des habitants des Sicap Liberté, de Liberté 1 à Liberté 6, est l’impossibilité de les domestiquer en politique. Leur lecture du jeu politique diffère largement de celles des autres. Ils exigent un respect, du concret, une intervention concluante envers les jeunes et les femmes, un discours réaliste et non démagogique et une présence régulière. Le respect de ces exigences est le seul diadème de consécration d’un acteur politique.

Des responsables jugés méprisants

La perte de Benno Bokk Yakaar s’explique par l’arrogance et la condescendance atavique des responsables de cette coalition et particulièrement de l’APR. Et les responsables ne sont pas les moindres : Serges Malou, Directeur national des Financements et du Partenariat avec les Organisations, au ministère de l’Agriculture et membre de l’APR, semble fonctionner en marge du parti avec son Mouvement SMS. Tonitruant et tenace, il a organisé en aout 2016  dans son propre quartier, une cérémonie qui a vu la présence du Ministre Yaxam Mbaye et du Conseiller du Président, Luc Sarr. Le lendemain, dans certains districts, les populations riaient sous cap. Elles n’ont vu rien de nouveau et l’acte de générosité n’a alimenté aucune ruée massive.

L’ancien Ministre Anta Sarr Diacko, Déléguée nationale à la Solidarité nationale, est un drôle de responsable. Les habitants sont dans l’incapacité de l’identifier dans une foule. Son nom n’est connu que par ceux qui s’intéressent à la politique. Personne ne la voit. Par conséquent, personne ne peut la dévisager. Et beaucoup d’habitants ignorent qu’elle est responsable APR.

La ralliée Zahra Iyan Thiam est connue dans les Sicap Liberté, particulièrement à Liberté 1, 2, et 3. Elle connait le terrain politique pour avoir été une dynamique militante du Parti Socialiste, sous la houlette de Kalidou Dieng qui a pris sa retraite.  Aujourd’hui, elle est à l’APR. Mais dans les Sicap Liberté, elle n’a mouillé le maillot que pour le PS et pourtant, elle n’y avait aucune responsabilité d’Etat. Avec l’APR, elle en dispose et aucun habitant des Sicap Liberté ne voit son ombre.

La victoire de la coalition Benno Bokk Yakaar, et particulièrement de l’APR dans les Sicap Liberté, n’est pas pour demain. Les responsables sont dédaigneux envers les militants, hautains envers les populations qui ne les voient jamais. Et en conséquence, un meeting de l’APR risque d’être un fiasco ou saboté par des huées massives !

Le Piroguier

Voir aussi

GO Can 2017 La RTS s’octroie tous les droits de la CAN

Du jamais vu. Pendant qu’elle couvrait hier la prestation de serment de Yaram Barro (incapable …