Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait…Avec le foncier, l’Etat fragilise les sociétés

Et si on en parlait…Avec le foncier, l’Etat fragilise les sociétés

C’est par le biais d une missive assez inquiétante et salée  que Salomon Mbutcho, le patron du Groupe SCAC Afrique Sénégal,  s’est plaint de l’Etat. Non pas par ce qu’il veut obtenir des faveurs ou des compromissions dans  son projet de doter  tous les sénégalais moyens de terrains à caractère d habitation, mais pour dénoncer un laxisme de l’Administration qui commence à peser  lourd  et qui mérite  des solutions d’urgence.

En effet, depuis  l’obtention du délibéré délivré par le conseil rural de Notto Diobass, il y a de cela 6 ans, le Groupe SCAC Afrique  parcourt un chemin parsemé d’obstacles étatiques. De fil en aiguille, certains de ses  dossiers  ont atterri et dorment au Palais présidentiel pour  une ultime signature, alors que sur le plan des redevances, la société paye régulièrement ses impôts et verse des  dizaines de millions pour ses  attestations de bail,

Aujourd’hui, même si tant bien que mal  le groupe parvient à calmer l’ardeur de ses clients  dont certains réclament des remboursements, et il semble temps que l’Etat prenne  ses responsabilités dans cette affaire, pour lui trouver une issue heureuse.

Il y urgence et les risques d’une forte explosion, ne seraient pas à sous estimer.

Le Piroguier

 

Share This:

À voir aussi

LEGISLATIVES DE JUILLET 2019 La campagne avant l’heure

A un peu plus de deux mois des législatives de juillet, la classe politique, au …