Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait… Ces propos malheureux d’Ibrahima Faye

Et si on en parlait… Ces propos malheureux d’Ibrahima Faye

Dans nos mśurs, ce n’est pas comme ça. Cela ne se passe pas comme ça, quand on a un parent par alliance, publiquement exposé. On doit savoir comment l’apostropher, même s’il existe un contentieux latent. Cela s’appelle délicatesse ou dignité.

Ainsi, la dernière sortie d’Ibrahima Faye, frère de Marième Faye, donc beau frère de Macky, en avait surpris plus d’un.

Quand le frère de la première dame dit à qui veut l’entendre, qu’il est inadmissible que le processus qui a été déclenché dans le cadre des détournements de deniers publics ne puisse concerner uniquement que le fils de Abdoulaye Wade, alors qu’il y avait presque 25 personnes qui ont été impliquées dans cette affaire, quand il éprouve le besoin de rajouter que la Justice sénégalaise doit continuer de travailler dans la neutralité qui lui a toujours valu ce respect vis-à-vis des citoyens, et qu’il doit y avoir une véritable rupture, sur le relèvement du niveau de vie des Sénégalais, sur l’équilibre de la justice, sur la santé et sur tous les éléments que son beau frère a eu à évoquer avant qu’il ne soit élu, inutile de chercher de midi à quatorze heures : ça ne gaze pas entre Macky et lui.

Pourquoi  cette mésentente ? On ne le savait pas. Mais selon Abdoulaye Fall, le chef de Cabinet du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, 90% des membres de l’Alliance pour la République (Apr) ne connaissaient même pas Ibrahima Faye parce qu’il était un inconnu au temps des vaches maigres et qu’il veut jouer aux opportunistes.
Vrai ou faux ? En tout cas, nous aurions dû être épargnés de ces querelles de famille qui n’ont pas commencé aujourd’hui et qui puent des sous entendus nauséabonds. À défaut ? Le boomerang ne se retournera pas seulement contre Macky et Madame, mais contre tout ce qui s’appelle Sall et Faye. Ce qui n’est point sénégalais.

Le Piroguier

Share This:

À voir aussi

AHMA MBACKE MOURTADA /CHEIKH AMAR  Les 20 millions de la discorde…

En conférence de presse, ce jeudi, Serigne Khassim Mbacké et Cie ont apporté une réplique …