Et si on en parlait… Cesser de salir gratuitement…

 Chaque année, c’est pareil. A l’occasion du pèlerinage à la Mecque, les micmacs et les  accusations émanent de partout.  Mais si  les premiers s’intéressent particulièrement à l’encadrement  technique gouvernemental et aux agences de voyages pas toujours…  « catholiques », les soupçons et les alarmes vaines, eux, vont directement à ceux qui  gravitent autour du pouvoir et à leurs proches.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le cri de révolte de l’épouse du Ministre Mbagnick Ndiaye qui ne doit pas seulement compter des amis.  Il n’y a pas un trimestre, elle voyait son nom trainer dans une affaire  qui ne la concernait même. Stoïque alors, elle avait encaissé. Sans tambours, ni trompettes.

Mais à présent qu’on l’accuse d’avoir usé et abusé des billets pour la Mecque offerts à son parti par le président de la République, elle ne pouvait plus continuer à faire la sourde oreille.  D’où cette réplique cinglante qu’elle a servie à ses contempteurs : »Quand je partais à la Mecque, c’était du temps de Rawane Mbaye, quand ce dernier était Commissaire général au pèlerinage. C’est bien avant l’arrivée du Président Macky Sall au pouvoir, bien avant que mon mari ne soit nommé ministre, bien avant la naissance de l’Alliance pour la République (Apr). C’est du temps de la défunt compagnie Air Afrique », s’est défendue Mme Ndiaye dans un entretien téléphonique avec nos confrères. Outrée par les accusations « fallacieuses et diffamatoires » portées contre elle, l’épouse du ministre de la Culture a tenu à souligner qu’elle n’a jamais bénéficié de billets pour la Mecque d’un quelconque régime durant toute sa vie, de Senghor à Macky Sall, en passant par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade… »

Pouvait-on t- être plus clair ? Pourquoi ne pas enquêter et tout vérifier avant de jeter le nom des gens en pâture à l’opinion ?

Vivement une  auto critique  des rivaux politiques qui polluent la vie de leurs adversaires. Mais vivement aussi, une petite introspection dans nos rangs, avant de nous attarder sur la dépénalisation du délit de presse.

LE PIROGUIER

Voir aussi

Des centaines de milliers de personnes aux «Marches des femmes» contre Trump

Rfi.fr-Des centaines de milliers de manifestants, surtout de femmes, défilent dans les grandes villes américaines …