Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait… C’est avec beaucoup de surprise qu’hier, nous avons appris ça : « Beaucoup de sénégalais ne croyaient pas en nous, mais nous avons relevé le défi ».

Et si on en parlait… C’est avec beaucoup de surprise qu’hier, nous avons appris ça : « Beaucoup de sénégalais ne croyaient pas en nous, mais nous avons relevé le défi ».

Comme on ne  se savait pas qui c’était, on se posait des questions. Et quand on a essayé de savoir qui était  l’auteur de cette déclaration tonitruante, l’on nous désigné Saneex, un artiste qui, après seulement 16 ans d’existence, aurait  fini de s’imposer sur les planches sénégalaises, en émerveillant son public.

Diantre ! De quel public parle-t-on ?  Heureusement que l’auteur des propos incriminants ne l’a pas  précisé. Parce que   s’il s’agit seulement de ses grimaces sur scène, ou de ses manières éculées de se moquer d’autres ethnies comme les peuls  ou les sérères, il va être difficile d’y trouver un soupçon d’art dans l’entreprise.

Passe encore que les pitreries de Sanekh qui s’incrustent tous les soirs dans les blancs de la télé, façon sous l’arbre à palabres. Mais appeler cela  de l’art théâtral serait une honte  pour notre culture.

Qui parlait encore de télé-poubelle  au Sénégal ?

Le Piroguier

Share This:

À voir aussi

MACKY SALL CHEZ LES FAMILLES ENDEUILLÉES DE BETTENTY

Le chef de l’Etat est arrivé à Bettenty vendredi, après 12 heures, pour exprimer sa …