Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait… Citoyens vigilants. Citoyens à l’abri.

Et si on en parlait… Citoyens vigilants. Citoyens à l’abri.

Ça ne vient pas de nous, mais ça peut servir. En France, au lendemain de l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, il avait été crée un Observatoire. Il s’agissait d’un système d’alertes publiques qui devraient être déclenchées chaque fois que la nouvelle équipe au pouvoir proposait une mesure susceptible de porter atteinte aux libertés, d’aggraver les inégalités sociales ou les déséquilibres environnementaux.
Quelques années plus tard, l’initiative est ressuscitée. Toujours en France. Après les attentats de la semaine dernière, la ville de Cannes lance l’opération « citoyens vigilants ». Des bénévoles ont pour mission, non pas d’affronter directement des djihadistes armés pour la plupart, mais d’observer et de signaler des « comportements suspects » en contactant immédiatement la police et la gendarmerie, avec l’aide d’un numéro vert.
Pourquoi ne pas reprendre la même initiative chez nous, où les forces de l’ordre sont assez modestes ? Pourquoi pas, à tour de rôle, des volontaires pour passer au moins deux fois par semaine, devant une école aux sorties de classe, un marché aux heures de pointe, des mosquées aux heures de prière, ou des gares aux heures de pointe ? L’idée vaut ce qu’elle vaut et peut être développée par les spécialistes. Mais d’ores et déjà, savoir que personne n’est à l’abri du terrorisme et que chacun d’entre nous doit être impliqué dans la lutte contre ces assassins, pourrait toujours constituer un pas important.

LE PIROGUIER

À voir aussi

APR  ZIGUINCHOR Un Benoit Sambou …sans bout !

Décidément, la responsabilité politique de Benoit Sambou est terriblement engagée dans la situation hilarante et …