Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait Comment pardonner à Blair ?

Et si on en parlait Comment pardonner à Blair ?

On dit qu’il n’est jamais trop tard. C’est peut-être pourquoi l’ancien  Premier ministre travailliste Tony Blair vient de réitérer  des excuses partielles pour la guerre en Irak, tout en reconnaissant une certaine responsabilité dans la montée de l’organisation de l’Etat islamique (EI).

Il dit par ailleurs présenter ses excuses pour le fait que les informations données par les services secrets étaient fausses, tout en maintenant qu’il trouve difficile de s’excuser d’avoir démis Saddam.

Soit. Nous, on veut bien le croire. Mais comment se fait-il qu’il attende seulement aujourd’hui pour s’apercevoir que suivre aveuglément les Usa dans leurs errements, peut gravement  nuire à la morale ?

Qu’on ne s’y trompe pas. Avec Blair, les aveux cachent toujours quelque chose. Et si ce n’est pas apparent dès  l’approche, il suffit d’attendre pour en savoir plus.

Sinon, pourquoi légitimement  ne lui demanderions nous pas de nous refaire  le coup Sadam, cette fois pour Bachar Al  Hassad ?

C’est toujours d’actualité, non ?

Le Piroguier

À voir aussi

Deux psychologues du programme de torture de la CIA évitent un procès

James Mitchell et Bruce Jessen, deux psychologues recrutés par la CIA pour concevoir et aider …

Ejecté du capital de la Bnde : Yérim Sow revendique 12 milliards contre les 5 milliards de l’Etat

Le richissime Yérim Sow dérangerait-il l’Etat du Sénégal ? Une interrogation qui mérite une profonde  réflexion. …