Et si on en parlait… Dakar retrouve ses piétons

Les journalistes n’aiment pas trop parler des trains qui arrivent à l’heure. Mais pour une fois que les autorités semblent décidées cette fois à  libérer nos rues des marchands ambulants et autres squatteurs, l’honnêteté commande de saluer le geste.

Après un  balai citoyen aux Allées Pape Guèye Fall, aux  HLM, à l’Avenue Peytavin, Pompidou et sa périphérie, la ville est en train de retrouver petit-à-petit son lustre  d’antan, seulement visible  et praticable  à partir des  chaussées dégagées de tout encombrement.
Ouf ff ! On peut maintenant marcher des kilomètres sans être enquiquiné par des marchands et des mendiants, et ce ne sont plus les touristes libérés qui diront le contraire.

Certes, les marchands ambulants attendent seulement qu’on lève le pied pour reprendre leur territoire et leurs activités pourtant interdites sur la voie publique. Certes, ils en ont marre au point d’inciter certains d’entre eux à faire dans les menaces.

Mais il faut que nous sachions ce que nous voulons, et ils doivent être les premiers à le comprendre, eux qui savent pertinemment que la rue n’est pas faite pour abriter des commerces, aussi modestes soient-ils.

L’ère du vaste bazar qui  avait transformé la capitale en un immense souk doit à jamais être révolue. Et si jamais les autorités  s’amusent à refaire dans la   léthargie ou le « masla » après avoir réussi la prouesse de rendre la ville fréquentable, autant remiser  à la cave des plans de développement comme le PSE. Il ne faudrait surtout pas céder aux chantages et aux menaces politiques électorales qui ne servent plus à grand-chose.

LE PIROGUIER

Voir aussi

Dernière minute : Yaya Jammeh se rendra en Guinée Conakry

Les choses ont évolué en Gambie. Les dernières informations révèlent que le président sortant Yaya …