Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait….Dura Lex, Sed Lex

Et si on en parlait….Dura Lex, Sed Lex

La procédure d’immatriculation et de mise en vente des biens de Karim Wade initiée par l’Etat du Sénégal a secoué bien des cœurs. Certains sont choqués, surtout parce que, entre autres, cela concerne  la maison du Point E, une demeure dans laquelle les Wade ont longtemps  habité  et où certains des enfants ont grandi.

L’émotion ne doit pas gagner la raison, cependant. Cette maison à été léguée à Karim par ses parents encore vivants et fait donc partie  intégrante de son patrimoine. Le tribunal ayant ordonné la confiscation de l’ensemble de ses biens, il est normal que l’on mette la main dessus. Et le seul recours dont dispose  l’intéressé est de désigner autre chose d’égale valeur, pour  pouvoir la conserver.

Dur, dur,  mais c’est comme ça. La loi reste la loi, pour tous.

LE PIROGUIER

 

À voir aussi

ECHAUFFOUREES A L’UCAD Une grenade met le feu dans un pavillon

L’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) a été hier le théâtre de violents affrontements. …

 GO: Bonne arrivée Rihanna (la patrie reconnaissante)

«Ndaw lou reuy» ! Les 1er et 2 février 2018, se tiendra à Dakar la Conférence …