Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait…. Dura Lex, Sed Lex

Et si on en parlait…. Dura Lex, Sed Lex

 

La procédure d’immatriculation et de mise en vente des biens de Karim Wade initiée par l’Etat du Sénégal a secoué bien des cœurs. Certains sont choqués, surtout parce que, entre autres, cela concerne  la maison du Point E, une demeure dans laquelle les Wade ont longtemps  habité  et où certains des enfants ont grandi.

L’émotion ne doit pas gagner la raison, cependant. Cette maison à été léguée à Karim par ses parents encore vivants et fait donc partie  intégrante de son patrimoine. Le tribunal ayant ordonné la confiscation de l’ensemble de ses biens, il est normal que l’on mette la main dessus. Et le seul recours dont dispose  l’intéressé est de désigner autre chose d’égale valeur, pour  pouvoir la conserver.

Dur, dur,  mais c’est comme ça. La loi reste la loi, pour tous.


LE PIROGUIER

 

À voir aussi

Série d’incendies et d’accidents mortels : La Nation a besoin de purgatif

REWMI.COM- La série d’incendies et d’accidents mortels qui sévit dans ce pays nécessite, au-delà des …

Mbagnick Diop revient sur les ALA «Ma fierté c’est d’avoir réuni 36 nationalités africaines…»

  Le Président du MEDS, par ailleurs Président du Groupe Promo Consulting, était, ce samedi, …