ACTUALITE

Et si on en parlait… « Fausses nouvelles » de Adama Gaye et Oumar Sarr Que fera le Premier Ministre ?

  • Date: 23 septembre 2016

Devant la polémique sur le pétrole qui met Macky Sall et son petit-frère Aliou Sall aux bancs des accusés, le Premier ministre, avec courage et loyauté, est monté au créneau. Il s’est expliqué et a brandi, avec une ferme résolution, la menace de poursuites judiciaires contre ceux qui, en fait, donneraient des informations autres que celles qu’il a livrées.

Autrement dit, l’Etat réagirait à ce qui serait une diffusion de fausses nouvelles. « Le gouvernement prendra toutes ses responsabilités. Désormais, quiconque diffuse de fausses nouvelles, s’exposera à la rigueur pénale », assenait-il, avisant que « l’Etat sanctionnera les propos diffamatoires, les allégations sans fondements, les attaques malveillantes sans aucune preuve ».

Et voilà. Oumar Sarr du PDS sort des informations totalement différentes de celles livrées par le Premier ministre. Il affirme que Aliou Sall aurait investi « 10 millions qui apportent des centaines de milliards. C’est ce qu’on appelle vol », ajoutant que « personne, fût-il un Président, n’a le droit de voler notre Nation au profit de son frère ».

Il parle du Président de la République et de son petit-frère, les accusant astucieusement de voleurs. Il diffuse des informations qui contredisent le Premier ministre. Ne sont-elles pas des contrevérités ? Que fera l’Etat qui menaçait de traduire en justice quiconque diffuserait de fausses nouvelles ?

Ces propos sont graves pour le pouvoir et pernicieux pour l’opinion publique qui s’offusque déjà, en écrasante majorité, du cas de Aliou Sall, petit-frère de son grand-frère de Président de la République.

Comme Oumar Sarr, le journaliste sénégalais Baba Aidara, basé aux Etats-Unis, semble aussi bien détenir de solides informations sur la gestion nébuleuse du pétrole sénégalais. Et son confrère Adama Gaye, Consultant, est plus incendiaire et plus accusateur : « Macky Sall, dis à ton petit-frère de tout rembourser. Je vous ai connu tous les deux pauvres. (…). Les gens qui parlent ne savent pas. Si je parle, tu tombes, un point, un trait ».

Devant ces propos accusateurs et peut-être diffamatoires contre le Président de la République, des propos qui contredisent radicalement et entièrement le Premier ministre, l’Etat prendra-t-il ses responsabilités ?

Non. Rien ne s’en suivra et ce serait grave pour le Premier ministre. Il a brandi des menaces contre ceux qui, pour lui, s’exposeraient à des sanctions pénales et dès le lendemain, des acteurs politiques et civils le défient publiquement avec la certitude de tenir un bon bout.

Ces acteurs, Baba Aidara, Oumar Sarr et Adama Gaye, enfoncent le clou et accusent publiquement et sans détour, le Président de la République et son petit-frère, au moyen d’argumentations qui paraissent bien solides.

Leur opposer une obligation de réserve comme il en fut ainsi avec Ousmane Sonko est impossible. L’Etat ne dispose, à leur endroit, d’aucune arme pour les soumettre à une expiation. Et pourtant, au-delà même de la dimension politique de la polémique sur le pétrole, c’est son Autorité qui est elle-même accusée et défiée.

Et c’est le silence ! un silence qui convaincrait d’un usage plus que jamais flagrant et partisan de l’appareil d’Etat et d’une incapacité de faire assumer au gouvernement ses responsabilités devant le cas de ces acteurs publics.

Absolument rien ne s’en suivra. Oumar Sarr du PDS et les Journalistes Investigateurs Baba Aidara et Adama Gaye sont des patates brûlantes que le pouvoir n’oserait point toucher. Ils en savent trop et beaucoup trop sur Macky, Aliou Sall et le pétrole!

Le Piroguier

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15