Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait … Fin d’année : Pétards strictement…surveillés

Et si on en parlait … Fin d’année : Pétards strictement…surveillés

Ce sera différent cette fois avec le contexte. Les fêtes de fin d’année ne se passeront plus comme avant, car les Sénégalais doivent travailler à un changement de comportement face à la menace terroriste, vient d’avertir le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique qui défendait le budget de son département a évoqué la possibilité d’interdire toute manifestation « inutile » mais aussi réglementer l’usage des pétards et fumigènes. « Nous allons surveiller particulièrement les fêtes de fin d’année (…) les manifestations doivent faire l’objet de demandes aux autorités. Les festivités à chaque coin de rue doivent être bannies des comportements. Se retrouver avec plus de 10 mille personnes pour suivre et apprécier à la limite le bruit des pétards. Ce sont des comportements révolus. L’usage du fumigène comme les pétards sera réglementé pour les fêtes de fin d’année ou les arbres de Noël notamment à la place de l’indépendance. »

Et afin que nul n’en ignore, une circulaire a été sortie pour « encadrer ou interdire » ces activités et pratiques, la posture qu’il faut avoir actuellement pour la sécurité du pays.

LE PIROGUIER

À voir aussi

DECHETS PLASTIQUES: Abdoulaye Baldé mise sur l’implication des acteurs

  Lors du lancement officiel de l’opération « Sénégal sans déchets plastiques », le Ministre de l’Environnement et …