Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait… Guinée : Cellou Dalein s’est-il fait piéger ?

Et si on en parlait… Guinée : Cellou Dalein s’est-il fait piéger ?

 A présent, les choses sont devenues claires. Comme il le souhaitait, le président Alpha Condé a remporté, dès le premier tour, le scrutin présidentiel guinéen. Il aurait obtenu près de 2,2 millions de voix sur environ 92 % des six millions d’inscrits.

 Mais si dans  le camp du président sortant, on se dit heureux de ces résultats, sans  oser afficher un triomphalisme, c’est que ca cloche quelque part. Et  pas très loin de la nouvelle posture de Dalen Diallo qui peut inviter à tout, sauf à dormir sur ses lauriers,  la conscience tranquille.

Arrivé en effet deuxième du premier tour, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) a jugé les résultats de cette élection présidentielle nuls et non avenus. Pour lui, c’est une  mascarade qui ne mérite pas d’inviter à  poser de recours devant le Conseil constitutionnel. Il  se réserve ainsi le droit d’appeler ses militants à protester pacifiquement.

Pourquoi alors avoir participé à cette élection, sachant  d’avance qu’elle serait truquée ? La question peut être posée à ce niveau,  parce que relevant du bon sens. Mais  Celou Dalen  Diallo,  pouvait-il faire autrement ? Pouvait-il se permettre de se mettre à dos et ses propres partisans et l’opposition, dont il est devenu la locomotive ?

Il est certain en tout cas qu‘il n’était pas dupe. Dès le début, il savait que les dés allaient être pipés et les cartes, biseautées. Un énième recommencement car depuis  2013, Alpha Condé utilise lobbyistes et diplomates occidentaux, pour arriver à ses fins.

Pour la présidentielle de 2015, Alpha Condé, aidé de ses amis de la soi-disant communauté internationale qui ne regroupe que des pays et des intérêts,  a réédité le scénario de 2013 pour garantir son maintien au pouvoir. Il suffit de se référer aux propos menaçants tenus avant-hier par Bertrand Cochery,  l’ambassadeur de   France en Guinée, pour savoir que le sort en a été jeté bien avant.

Que peut maintenant faire le leader de l opposition guinéenne ? Lui seul sait. Mais il aura déjà réussi la prouesse de paniquer les membres du parti de Condé qui multiplient des sorties médiatiques et proposent des  négociations avec l’opposition.

LE PIROGUIER

Share This:

À voir aussi

SOULEYMANE NDENE NDIAYE A L’APR Ralliement ou Reniement

REWMI.COM- Il avait juré de ne jamais se mettre derrière le « gosse » Karim. Puis il …