Et si on en parlait… MARCHE DU 14 Gackou coordonnateur, Pape Diop tête de troupe

Manko Wattu Senegaal est au front et ce jour est historique, aussi bien pour l’Opposition que pour le Pouvoir car pour la première fois, elle est dans une dynamique unitaire pour indisposer Macky Sall avec une plateforme articulée autour de questions très sensibles comme l’Affaire Pétro-Tim. Malick Gackou du Grand Parti coordonne le groupe qui, le jour de la marche, peut être marquée par une présence massive de militants et de citoyens.

Pour avoir été Président de l’Assemblée nationale et aussi Président du Sénat, deux institutions majeures de la République, il se susurre que Pape Diop serait aux premières loges de la manifestation et y prendra indubitablement la parole. Homme politique mesuré, il ne s’est jusqu’ici jamais signalé par des dérapages de propos ni par des démesures.  L’Ancien Maire de Dakar a un agenda politique bien nourri et bien mûri avec la CD/Bokk Guis Guis, bien ancrée dans de très nombreuses collectivités locales du Sénégal.

Tous les chefs de parti seront devant naturellement. Mais d’après des sources, il voudrait donner au Président Pape Diop une bonne préséance lors de la Marche.

La réussite de cette marche est une exigence pour l’Opposition et un défi à relever. Elle se tient en un moment où l’homme d’Affaire Frank Timis este en justice avec le tapageur Avocat Me El hadji Diouf, déjà traité de tous les noms avec des qualifications et des diabolisations qui ne semblent point le faire fléchir. Plaintes par-ci, plaintes par-là, le Sénégalais est bien dans une tentions politique qui va bien aller crescendo avec l’enjeu des Législatives de 2017, des élections de balances politiques et de poids électoral.

Les regards étant braqués sur la journée du 14 Octobre, aussi bien pas les observateurs et les citoyens sénégalais que par la presse nationale. Sa réussite serait pour l’Opposition le couronnement d’une force politique en gestation qui peut bien aboutir à une liste unique pour les Législatives. C’est la volonté de certains acteurs politiques de l’Opposition, une volonté non part gagée par les mastodontes qui risquent bien de présenter la liste de leur parti ou de la coalition qu’ils installent. Des responsables de l’Opposition qui sont dans cette dynamique, fomentent pour l’heure une probable liste d’une coalition sous la direction de Pape Diop. Est-ce pour cette raison que le député Mamadou Lamine Diallo a insisté, lors de la dernière rencontre de la Coalition Manko Wattu Senegaal, et beaucoup insisté sur les qualités humaines et politiques de l’ancien Maire de Dakar en mettant en exergue sa dimension institutionnelle de sage ?

Sous cape, certains le pensent. Mais la géopolitique actuelle de l’Opposition n’autorise pas à croire que le PDS se rangerait derrière l’ancien Président de l’Assemblée nationale qu’il dirigeait en virtuose avant de migrer au Sénat.

La configuration de l’Opposition aux Législatives peut être appréhendée déjà avec la Marche du 14 et après ce qui sera réservé à Manko Wattu Senegaal d’ici normalement la fin de l’année 2016, veille de l’année des Législatives. Si Malick Gackou en est le Coordonnateur national, qui s’est montré teigneux et d’attaque, Le Président Pape Diop serait bien la tête de l’armée politique de l’Opposition. Est-ce à dire qu’il en serait tête de liste ou sera tête de liste d’une grande force électorale ? La question se pose car c’est bien le moment pour l’Opposition de faire sonner ses étriers pour les Législatives de 2017

Voir aussi

Dernière minute : Yaya Jammeh se rendra en Guinée Conakry

Les choses ont évolué en Gambie. Les dernières informations révèlent que le président sortant Yaya …