ACTUALITE

Et si on en parlait… Qui paye ses dettes, s’enrichit

  • Date: 27 novembre 2015

Contrairement à l’opinion publique qui croit que les mosquées, les hôpitaux et les autres structures de santé sont branchés sur la prise directe du gouvernement, ce sont bel et bien des établissements qui ont des budgets de consommation électrique propres. Avec l’aide de l’État et des subventions de toute nature.S’ils décident donc de ne pas faire comme le client ordinaire qui paye sa facture tous les deux mois à la Senelec, c’est simplement parce que cela relève du laxisme ou que l’argent destiné à honorer la dette d’électricité est utilisé à d’autres fins.

Et c’est à cette désinvolture qu’à juste raison, Mamadou Makhtar Cissé, le Dg de la Senelec, veut mettre un terme. Il ne s agit pas de couper l’électricité dans les hôpitaux. Il a simplement dit que si sa boite ne réclame pas l’argent qu’on lui doit, il faudra bien se demander comment elle va faire pour fonctionner.

Élémentaire, chers fraudeurs !

Le Piroguier

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15