ACTUALITE

Et si on en parlait… Qui va raisonner nos gays ?

  • Date: 30 décembre 2015

Aux dernières nouvelles, les onze personnes arrêtées à Kaolack lors de la célébration d’un mariage homosexuel dans la nuit du 24 décembre dernier ont été libérées. Le procureur n’aurait pas assez de charges contre elles, même si elles avaient été cueillies au Lycée Ibrahima Diouf de Kaolack, vers 3 heures du matin.
Suffisant pour qu’elles puissent désormais continuer à vaquer à leurs occupations ? Ce serait alors un peu outrecuidant pour les millions de Sénégalais que nous sommes et qui trouvent que ça commence à bien faire avec nos gays.Il ne s’agit pas de leur enlever leurs droits, ni de les rendre coupables des maux qui nous accablent.
Mais quand, sans se soucier des conséquences, on agit comme on veut dans un pays qui compte des millions de croyants, on doit également être prêt à affronter l’opinion.Passe encore que des déséquilibrés hormonaux s’arrangent pour se rencontrer en secret. Mais de là à chercher à officialiser des relations dans un état qui ne reconnait que les mariages entre hommes femmes, il semble suinter de la provocation. Peut-on même parler de mariage dans les règles de l’art ? Ce ne serait pas alors ni la définition du mariage dans notre Code de la famille, ni selon notre droit coutumier. Tout au plus une initiative venant d’une bande d’adultes mal élevés et en manque de sensation. C’est pourquoi le geste est grave et ridicule, au point de mériter une sévère dissuasion émanant des autorités, à défaut de sanctions pénales.

Le Piroguier

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15