Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait… Restaurer l’autorité de l’Etat

Et si on en parlait… Restaurer l’autorité de l’Etat

On en sait un peu plus sur la marche avortée du Ministre  Mbaye Niang en Casamance.  Simplement par ce que les deux groupes électrogènes du village de Diana Malary étaient tombés en panne en même temps, les jeunes avaient  unilatéralement organisé une marche et barré la route, après avoir accordé un petit délai aux autorités.

Et comme justement le Ministre passait par là, il a été l’objet de leur courroux, manifesté par d’autres entraves à la liberté de circuler et des huées.
Dans quel pays sommes-nous maintenant avec tous ces jeunes qui se comportent comme des politiciens de la vielle époque ? De quel droit empêchent-ils la circulation des personnes et des biens, rien que pour montrer leur mécontentement ?  Qui leur a conféré le droit de délivrer des ultimatums aux  autorités ? Pensent ils aux autres villages de la contrée et du Sénégal, qui jusqu’ici, n’ont pas accès à l’électricité ?

Ce comportement est en tout cas inadmissible, et doit inciter le gouvernement à être plus ferme sur l’autorité de l’Etat.  On ne peut pas organiser un pays avec des populations  qui n’en font qu’à leur tête. C’est le moment ou jamais. Surtout si  les  jeunes  pousses  de Diana Malary ont entendu dire que leurs cousins de Dakar qui avaient jeté des cailloux sur le cortège du Président auraient bénéficié de liberté provisoire,  que tout le monde prévoyait.

LE PIROGUIER

Share This:

À voir aussi

GO : Haro sur ces déclarations superfétatoires

On a fait beaucoup de bruit avec la mort des gosses au Stade Demba Diop. …

Extremisme violent et cybercriminalité- les nouveaux défis sécuritaires » (Mankeur Ndiaye)

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, a exposé, mercredi, …