Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait…Restons soudés à Macky

Et si on en parlait…Restons soudés à Macky

En demandant le retrait des militaires du gouvernement pour ce qui reste de la transition,  Macky voit juste. Il est fondamental que l’armée, se retire dans ses camps et remette le pouvoir aux civils. . Il faut, absolument  éviter un affrontement au sein même de ’armée burkinabé, quitte à remettre à plus tard des poursuites judiciaires contre le général Diendéré et ses hommes, au nom de l indispensable réconciliation nationale  sans laquelle rien ne peut se construire.

Que les  burkinabés, à la tête desquels le Président intérimaire Michel Kafando et les syndicats de magistrats qui dénoncent  les propositions d’accords de la CEDEAO,  sachent raison garder. C’est leur pays qui traverse une situation délicate exceptionnelle et  qui peut dégénérer à tout moment.

Macky essaie donc de calmer le jeu. Et qui connait l’homme, doit savoir qu’il ne fait pas dans la langue de bois. Face  aux putschistes, il a tenu un langage de vérité, même si cela a du être frustrer des proches des victimes.

Tout sauf un bain de sang semble son crédo.

Le piroguier

Share This:

À voir aussi

« Eau Secours » !

Gouverner c’est prévoir, disait l’autre. Si les affirmations du ministre d’Etat Habib Sy s’avèrent, alors …