Accueil / ACTUALITES / ET SI ON EN PARLAIT… Une famille au prétoire, n’en est plus une !

ET SI ON EN PARLAIT… Une famille au prétoire, n’en est plus une !

De la chanteuse Mada Ba, les Sénégalais ne connaissaient en général qu’un talent libre, en vadrouille, et une discrétion qui souvent la mettait à l’abri de certaines turpitudes que vivent les artistes de son âge et de son grade.Mais à présent, les choses ont changé. Pour ne pas avoir eu peur du « quand dira-t-on », c’est elle-même qui se serait « suicidée au marché » comme on dit, en permettant que des différends avec sa famille soient portés à l’attention de l’opinion publique.

Sa propre sśur l’aurait trainée devant le tribunal correctionnel de Dakar parce que la chanteuse l’aurait traitée d’arnaqueuse et de trafiquante de visas. Mais informée, Mada affirme qu’elle n’a plus rien à dire sur le sujet, alors que ses nombreux fans se désolent de cette affaire qui, à tort ou à raison, a soulevé beaucoup de cafards.
Mais qu’importe la nature de leur brouille et où se situent les responsabilités. C’est Mada qui devait éviter le plus, une mauvaise pub. Chez nous, quand une famille va jusqu’à ester en justice, elle ne le reste plus que de nom. Il devient difficile après, de recoller les morceaux.

Le Piroguier

À voir aussi

Interdiction de la coupe de bois en Casamance Le prix du sang

Le Gouvernement a décidé, en Conseil des ministres avant-hier, entre autres mesures, d’interdire la coupe …

Anniversaire du Pdt du Meds, prix Nelson Mandela du Meilleur entrepreneur, Homme de l’année 2017 Mbagnick Diop, ‘’un trésor public’’ à l’honneur !

Le Président du Meds a célébré, hier, et son Prix Nelson Mandela du Meilleur Entrepreneur, …