Accueil / ACTUALITES / Et si on parlait… Dénoncer un crime est un acte citoyen

Et si on parlait… Dénoncer un crime est un acte citoyen

L’Ofnac aurait  reçu une lettre dénonçant la gestion de la mairie de Dakar-Plateau, dirigée par Alioune Ndoye. Une lettre dans laquelle l’auteur dénonce une violation de la loi relative à l’octroi des mandats de secours aux indigents, la dotation de carburant à des personnes ainsi que la créance de 14 millions de nos francs dus à la société Lynx sécurité, représentée par son directeur général Mouhamadou Moctar Diaw. Ce dernier se trouverait  par ailleurs être ’auteur de la fameuse lettre de dénonciation.

Interpellé sur le sujet par nos confrères, le maire aurait refusé de parler. Et depuis, l’affaire  alimente les conversations et divise les Sénégalais en deux camps. Ceux qui croient que son silence est signe de mépris  puisqu’il aurait été vendu par un tiers et ceux qui pensent qu’il doit quand même répondre,  s’il n’a rien à se reprocher.

Nous sommes des rangs de ces derniers. S’il se trouve encore des gens capables de gestion personnelle des biens publics, fixer les Sénégalais sur l’utilisation qui a été faite de l’argent, est presque un devoir que ne sauraient effacer  des silences dits de dépit, mais souvent  coupables.

Ainsi, quand l’un de nous tombe sur ce qu’il considère comme des malversations financières,  les signaler devient un devoir. Qu’il soit directement concerné ou pas

Tout le monde attend des prouesses de l’Ofnac. Mais si on ne lui signale pas les cas suspects, comment pourrait-il travailler efficacement, n’étant pas gendarme?

Question de bon sens.

Le  Piroguier

À voir aussi

Ces personnalités qui ont marqué 2017

Pour le meilleur, ils ont marqué l’année. Certains se sont révélés, d’autres ont confirmé leur …

Ebullition du système éducatif : le saems n’exclut pas une année blanche

Le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire (Saems) a déposé un préavis de …