ACTUALITE

Et si on parlait …  Les vols CEIBA n’ont jamais été fiables.

  • Date: 15 septembre 2015

Notre collègue Mamadou Koumé dont tout le monde connait le sérieux, (passager d’un jour sur le vol Dakar-Cotonou par Ceiba du samedi 5 septembre 2015) a  témoigné sur l’incident qui fait crasher l’aéronef de Sénégal Airlines. Il estime que la compagnie équato-  guinéenne a a joué avec la sécurité de ses passagers, surtout en taisant  la vérité à ses passagers, après avoir fait un accident en plein ciel.
Pour rappel voilà ce que  Rewmi Quotidien publiait déjà  le 29 décembre 1994 sur cette compagnie, et sur les dangers elle faisait courir  à ses passagers.

Interdite de vol  en Europe La compagnie Ceiba adopte Dakar

Ceiba Intercontinental est une compagnie d’aviation équato-guinéenne dont le siège et le principal centre d’activités se trouvent à Malabo. Avec une flotte  assez consistante,  elle assure une grande partie des vols intérieurs en Guinée Equatoriale, ainsi que des liaisons régionales avec les principales villes d’Afrique Centrale.

 Depuis le mois d’Août dernier, elle a aussi commencé  à exploiter l’espace aérien sénégalais. Les autorités l’ont accueillie à bras ouverts à Dakar, où elle  est en train de devenir un mini hub sous régional, sans qu’on ne sache exactement comment elle a fait pour obtenir une autorisation d’exploitation, puisqu’elle figure sur la liste noire de l’Union européenne.

En effet, ne respectant pas les normes internationales applicables en matière de sécurité, elle est black-listée, depuis 2008, par la plupart des pays de l’Ue, et il est à se demander comment une autorité aéroportuaire comme l’Anacim pouvait ne pas être au courant de cette mesure. C’est d’autant plus étrange que la Guinée équatoriale, le pays d’appartenance de la compagnie, s’y connait bien en interdictions et en manières de les contourner.

En Août 2009, elle avait elle-même interdit les activités d’une compagnie camerounaise sur son territoire. En effet, après quelques vols commerciaux de la compagnie de navigation aérienne du Cameroun, Air Leasing, appartenant au Camerounais Yves Michel Fotso, le gouvernement d’Obiang Nguema Mbasogo lui avait subitement interdit de desservir son pays. Aucune raison officielle n’a été donnée à cette volte face, quand bien même, selon des experts, la compagnie camerounaise remplissait toutes les conditions d’exploitation de ses lignes en Guinée.

Depuis plusieurs mois, elle y avait ouvert ses bureaux, recruté du personnel, et engagé une vaste campagne de publicité sur ses activités devenues florissantes.

Trop florissantes pour déranger la préférence nationale ? En tout cas, après avoir longtemps attendu des explications claires des équato-guinéens, le Cameroun, à son tour, a appliqué la règle de la réciprocité, avec des mesures de rétorsions, interdisant l’atterrissage des avions équato-guinéens sur son sol.

Et c’est depuis cette date qu’étrangement, Ceina a jeté son dévolu sur notre pays. Par quel truchement ? On attend l’autorité, pour y voir plus clair.

LE PIROGUIER

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15