Accueil / ACTUALITES / Et si on parlait… Pollution du plomb: Doit-on attendre les premiers morts ?

Et si on parlait… Pollution du plomb: Doit-on attendre les premiers morts ?

Pollution du plomb: Doit-on attendre les premiers morts ?

              

Le plomb de Thiaroye n’est pas encore complètement digéré. La  question sentait trop de  relents industriels importants. Ensuite, cela s’était passé en banlieue, et non au centre de Dakar.

Devons nous attendre une nouvelle fois  des victimes pour réagir, après  le récent cri d’alarme du  Comité de Défense des Intérêts de Sébikotane et des localités de Dougar et de Yam, qui ont initié une pétition pour la délocalisation de la  GRAVITA, une entreprise qui éprouve beaucoup de mal à se débarrasser de ses déchets de plomb ?

 

Ce serait une très mauvaise idée, alors. Non seulement l’entreprise  en question se trouve à la confluence des eaux de ruissellement hivernales qui se jettent au Bassin de rétention de Dougar et au Marigot de Panthiour à Yenne, mais encore  le  résidu de plomb qu’elle rejette,  risque d’atteindre la nappe phréatique.

Accepter donc qu’elle continue ses activités, ne serait ni plus ni moins qu’agréer  un certain fatalisme qui ne nous est plus  tellement étranger.
A moins d’attendre les premiers morts, pour prendre le problème à bras le corps !!!!…
LE PIROGUIER

À voir aussi

Plateforme cluster genre et énergie La femme au cœur du système énergétique national

Energy4Impact a procédé, hier à Dakar, au lancement d’un Cluster Genre et Énergie. L’objectif de …

« Prix Nelson Mandela du Meilleur Entrepreneur », « Homme de l’année 2017″… Mbagnick Diop triplement fêté ce soir

REWMI.COM- Mbagnick Diop, président du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS) est fêté ce jeudi, …