Accueil / ACTUALITES / Et si on en parlait… Revoir toutes nos concessions minières

Et si on en parlait… Revoir toutes nos concessions minières

 On ne peut que se féliciter de la décision de l’État  d’annuler  certaines  concessions minières octroyées sous le régime de Wade. Outre qu’elles changeaient souvent de raison sociale dès la réception d’un  récépissé, beaucoup de nos terres se trouvent encore, aujourd’hui, prises en otage par des hommes d’affaires avisés et des promoteurs  immobiliers en manque de parcelles à construire.

C’est ainsi que nous avons offert des terres vierges au Sénégal Oriental  pour de prétendues exploitations minières,  avons failli en perdre d’autres dans le Cayor et le Fouta, puisque par  décret signé de lui-même en 2009, l’ancien président avait octroyé des concessions jusqu’à  la  forêt classée.
Heureux donc que les nouvelles autorités aient songé à les récupérer  de Bandia, et encore plus heureux sera le moment où elles feront l’inventaire complet  pour permettre à tous les Sénégalais de constater à quel point on a bradé notre patrimoine foncier. Ce travail est d’autant plus nécessaire et faisable, que le Code minier dispose que la concession  peut faire l’objet de retrait, simplement par décret,  après vérification. Il y a eu trop de laxisme dans la délivrance des autorisations d’exploiter.

Le Piroguier

À voir aussi

AFFAIRE DE LA CAISSE D’AVANCE DE LA MAIRIE DE DAKAR La Justice sur la place publique

Les auditions de Khalifa Sall au niveau de la Direction des investigations criminelles (Dic) et …