ACTUALITE

Et si on parlait…Ça se passe où, les événements du Mali ?

  • Date: 21 novembre 2015

On l’avait longtemps remarqué. Et encore une fois, lors du match aller Sénégal-Madagascar, tous ceux qui avaient pris congé ce jour-là pour suivre la rencontre à la maison, sous prétexte que presque tous les médias avaient envoyé des journalistes à Tananarive, en ont eu pour leurs frais. Aucune télévision n’a retransmis la rencontre, même la RTS qui pourtant roule avec les sous du contribuable.
De nouveau, hier, nous avons sollicité toutes les chaines se trouvant au Sénégal, voire la sous-région. Mais rien du tout sur la situation qui prévalait à Bamako. On aurait dit qu’il ne se passait rien au Mali, ce pays frère. Partout, c’étaient chansons et guignols, si ce n’étaient des analyses d’experts sur tout et rien.
Alors, à quoi nous servent tous ces médias incapables de parler de ce qui se passe dans leurs frontières ? Devrons-nous toujours nous abreuver à la source des Occidentaux dont France 24 et BFM qui constituent les fers de lance dans notre pays, avec tout ce que cela comporte de regard étranger ?
C’est bien la peine de se battre pour obtenir des fréquences qu’on commercialise ou loue par la suite.

Le Piroguier

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15