Accueil / Uncategorized / Et si, par dépit, Mamadou Niang tourne le dos à la Tanière?

Et si, par dépit, Mamadou Niang tourne le dos à la Tanière?

En attendant de savoir si la FIFA va sanctionner ou pas l’Olympique de Marseille et/ou Mamadou Niang pour les absences de ce dernier lors des matchs du Sénégal contre la Tanzanie et le Mozambique, la décision de l’instance dirigeante du football sénégalais pourrait être lourde de conséquences dans la bataille que se livrent les clubs et les sélections nationales au sujet de la mise à disposition des internationaux africains.

Source: Aps
Si nul ne peut cautionner la démarche de Mamadou Niang qui devait au moins se présenter au staff national pour faire constater sa blessure, il reste qu’on pouvait gérer le problème autrement et avec moins d’interrogations alarmistes.

Il ne s’agit pas de jouer les oiseaux de mauvais augure, mais il faut savoir que l’attaquant sénégalais a la possibilité de couper tout lien avec la sélection nationale.

Ni la FIFA encore moins la FSF ne peuvent le contraindre à venir jouer en sélection nationale quand il n’en a pas envie. Il suffit pour le natif de Thieming (région de Matam) de déclarer qu’il met un terme à sa carrière internationale.

S’il agit de la sorte, il ne connaîtra plus les ivresses d’une sélection nationale. Mais, il ne sera le premier dans ce cas. En effet, les internationaux camerounais, Joseph Désiré Job, Modeste Mbami sans oublier, le talentueux arrière gauche, Pierre Womé, ne revêtent plus le maillot national.

Jeté à la vindicte populaire après avoir raté un penalty contre l’Egypte en match éliminatoire de la coupe du monde, l’arrière gauche camerounais qui estime n’avoir pas été soutenu par ses partenaires, a préféré mettre une croix sur les Lions Indomptables pour se consacrer à sa carrière en club.

Un peu plus loin de nous, on peut rappeler le cas du Français, Serge Chiesa et d’autres internationaux comme Zidane, Thuram et Makélélé. Après décidé une première fois de tourner le dos aux Bleus, les trois derniers précités sont revenus ‘’sauver la sélection en danger » et la qualifier au Mondial 2006.

Comparaison n’est pas raison, mais ces exemples doivent pousser à la réflexion surtout au moment où les footballeurs africains subissent une pression terrible de la part de leurs clubs, notamment pendant la CAN située en pleine saison sportive en Europe.

Déjà deux anciens Ballons d’or africains, Samuel Eto’o et El hadj Diouf avaient rué dans les brancards demandant tout simplement à la Confédération africaine de football (CAF) de revoir la date de programmation de la coupe d’Afrique et sa périodicité.

Payés au prix fort par leurs clubs et disposant de la double nationalité, les internationaux n’éprouveraient pas beaucoup de difficultés pour faire le choix entre les clubs et leurs sélections, en dépit de l’importance de la défense du maillot national.

En effet, pour la plupart des professionnels africains nés ou ayant grandi en Europe, la sélection nationale africaine est perçue comme un tremplin pouvant booster leur carrière.

Que représente la CAN sur le plan de l’exposition médiatique pour un footballeur jouant les premiers rôles en championnat de France ou en Angleterre et ayant une vitrine comme la Ligue des champions?

La question mérite d’être posée et une bonne réflexion pour ne pas commettre l’irréparable est plus que méritoire quand on sait que les fédérations locales n’ont généralement pas contribué à la formation ni à l’éclosion des footballeurs en question.

Jugé trop tendre en 2002, Mamadou Niang qui faisait ses premiers pas en sélection nationale, n’avait-il pas été ‘’oublié » pour la Coupe du monde asiatique ? Maintenant qu’il est en pleine bourre et qu’on compte beaucoup sur lui, ne va-t-il pas, par dépit, se ‘’venger » en tournant le dos à la Tanière ?


À voir aussi

Maguette Diop renvoie Khalifa et Cie en audience spéciale

Depuis son arrestation le 7 mars dernier, Khalifa Sall est apparu en public pour la …

Richard Gere et Alejandra Silva : Déjà deux ans d’amour malgré les 34 ans d’écart !

Voilà déjà deux ans que Richard Gere et Alejandra Silva filent le parfait amour ! …