Accueil / TECHNOLOGIES / Etats-Unis : le «cyberhéros» de WannaCry arrêté pour création de malware

Etats-Unis : le «cyberhéros» de WannaCry arrêté pour création de malware

Malwaretech est accusé d’avoir diffusé un logiciel destiné à voler des données bancaires.

En stoppant en mai dernier la propagation du logiciel malveillant WannaCry, vecteur d’une cyberattaque sans précédent, le chercheur anonyme était devenu un héros. Marcus Hutchins, plus connu sous le nom de «Malwaretech», a été arrêté mercredi à Las Vegas, où se déroulait le grand rassemblement de pirates informatiques Def Con, a indiqué le ministère américain de la Justice. L’expert britannique en cybersécurité est sous le coup d’une inculpation pour la création de logiciels destinés à voler des données bancaires. L’acte d’inculpation daté du 12 juillet était jusqu’ici sous scellé.

 

Marcus Hutchins, 23 ans, est accusé, avec un autre individu, d’avoir fabriqué et distribué le logiciel Kronos, conçu pour voler des informations liées aux transactions bancaires en ligne. Kronos a été configuré pour viser notamment les systèmes bancaires au Royaume-Uni, au Canada, en Allemagne, en Pologne et en France, selon les autorités judiciaires américaines. Selon l’acte d’accusation, publié sur le site Motherboard, Marcus Hutchins distribuait ce logiciel de piratage sur le «Dark Web» (Internet non référencé) entre juillet 2014 et juillet 2015. Il l’aurait notamment proposé pour 3 000 dollars (2 520 euros environ) sur un forum, selon le document.

 

Un de ses amis n’y croit pas

 

La nouvelle a mis en émoi la communauté des hackeurs jeudi soir, alors que les raisons de l’arrestation étaient de prime abord inconnues. Des avocats pour l’organisation de défense des droits sur Internet, Electronic Frontier Foundation (EFF), basée à San Francisco, ont indiqué chercher à entrer en contact avec Marcus Hutchins. «L’EFF est profondément préoccupée par l’arrestation de Marcus Hutchins, un expert en sécurité connu pour avoir stoppé le « ransomware » WannaCry», a dit l’organisation dans un communiqué.

L’ambassade britannique à Washington a indiqué «être en contact avec les autorités locales à Las Vegas à la suite des informations sur l’arrestation d’un ressortissant britannique». Andrew Mabbitt, un autre expert en cybersécurité qui était avec Marcus Hutchins à Las Vegas, a dit ne pas croire aux accusations qui pèsent contre lui. «Il a passé sa carrière à lutter contre les malwares, pas à les créer», a-t-il écrit sur Twitter.

À voir aussi

Ces mastodontes qui creusent les montagnes

Dotés de dents acérées, ces monstres d’acier et de technologie avalent des milliers de tonnes …

Sécurité routière: Des lunettes connectées révolutionnaires pour ne pas s’endormir au volant

Le réseau Optic 2000 s’apprête à proposer dans ses 1.200 points de vente des lunettes …