Accueil / ACTUALITES / Les Etats unis, la France et le Royaume uni frappent la Syrie

Les Etats unis, la France et le Royaume uni frappent la Syrie

Une opération combinée a été déclenchée par les Etats-Unis, la France et le Royaume Uni contre le régime de Damas – Cela durera « aussi longtemps qu’il le faudra », annonce Donald Trump

Donald Trump avait promis des missiles, ils sont en train de tomber sur la Syrie. Le président américain a annoncé vendredi une opération militaire en cours, avec la France et le Royaume Uni, pour punir le régime de Bachar al-Assad qu’il accuse d’une attaque à l’arme chimique contre des civils dans la Ghouta orientale.

« Une opération combinée est en cours avec la France et le Royaume Uni, nous les remercions tous les deux », a dit le président, qui s’exprimait à la Maison Blanche, et a dénoncé les attaques chimiques « monstrueuses » menées par le régime de Damas. Il a promis que l’opération durerait « aussi longtemps qu’il le faudra ». De Londres, la première ministre britannique Theresa May a affirmé qu’il n’y avait « pas d’alternative à l’usage de la force ».

Détonations entendues à Damas

Au moment même où le président s’exprimait, des détonations étaient entendues à Damas.

Donald Trump a mis en garde l’Iran et la Russie, qui ont déployé des milliers d’hommes et du matériel pour aider Bachar al-Assad à reconquérir le pays, contre leurs liens avec la Syrie.

Donald Trump a exhorté Moscou « à quitter la voie sinistre du soutien à Assad », il a affirmé que la Russie « a trahi ses promesses » sur l’élimination des armes chimiques. Il a estimé que le sort du régime est entre les mains de Syriens.

Voici les principaux extraits de sa déclaration du président Trump à la Maison Blanche:

– Les crimes d’un monstre –

« Il y a un an, Assad a lancé une attaque sauvage aux armes chimiques contre son propre peuple. Les Etats-Unis ont réagi avec 58 frappes de missiles qui ont détruit 20% de l’armée de l’air syrienne. Samedi dernier, le régime Assad a de nouveau déployé des armes chimiques pour massacrer des civils innocents dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne Damas. Cette affaire constitue une escalade importante dans la façon que ce terrible régime a d’utiliser des armes chimiques ».

« Cette attaque diabolique et ignoble a laissé des mères, des pères, des bébés et des enfants se débattre dans la souffrance et lutter pour respirer. Ce ne sont pas les actions d’un homme. Ce sont plutôt les crimes d’un monstre ».

– Puissante dissuasion –

« L’objectif de nos actions ce soir est d’établir une puissante dissuasion contre la production, la dissémination et l’utilisation de substances chimiques. Etablir cette dissuasion est d’un intérêt vital pour la sécurité nationale des Etats-Unis ».

« La réponse coordonnée américaine, britannique et française à ces atrocités intègrera tous les instruments de notre puissance nationale –militaire, économique et diplomatique ».

« Nous sommes prêts à maintenir cette réponse jusqu’à ce que le régime syrien arrête d’utiliser des agents chimiques interdits ».

– Message à Moscou et Téhéran –

« J’ai également un message ce soir pour deux gouvernements qui soutiennent, équipent et financent le plus le régime criminel d’Assad. A l’Iran et à la Russie, je demande: +quel genre de nation veut être associée au meurtre de multitudes d’hommes, femmes et enfants innocents?+ »

« Les nations du monde peuvent être jugées par les amis quelles gardent. Aucune nation ne peut réussir sur le long terme en faisant la promotion de tyrans brutaux et de dictateurs meurtriers ».

– La Russie doit choisir –

« En 2013, le président (russe Vladimir) Poutine et son gouvernement ont promis au monde qu’ils garantiraient l’élimination des armes chimiques de la Syrie. L’attaque chimique d’Assad et la réponse d’aujourd’hui sont la résultante directe de l’échec de la Russie à tenir ses promesses ».

« La Russie doit décider si elle va continuer sur cette voie sinistre ou si elle va rejoindre les nations civilisées en tant que force de stabilité et de paix. Avec un peu d’espoir, un jour, nous nous entendrons avec la Russie et peut-être même avec l’Iran, ou peut-être pas ».

– Le destin de la Syrie –

« Les Etats-Unis ne cherchent en aucune circonstance à maintenir une présence indéfinie en Syrie. Tandis que d’autres nations accroissent leurs contributions, nous attendons avec impatience le jour où nous pourrons ramener à la maison nos combattants ».

« Les Etats-Unis seront un partenaire et un ami mais le destin de la région repose entre les mains de sa propre population ».

À voir aussi

Manifestation du 19 avril La marche n’est pas autorisée

La marche prévue demain à l’Assemblée nationale par l’opposition et la société civile, contre le …

Risque de tension aujourd’hui au Sénégal A force de jouer avec le feu….

REWMI.COM Nous sommes bien optimistes dans notre cher Sénégal, au point que le Chef de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *