Accueil / International / Etats-Unis: fusillade meurtrière dans un lycée en Floride, le tireur arrêté

Etats-Unis: fusillade meurtrière dans un lycée en Floride, le tireur arrêté

Un jeune homme a ouvert le feu dans un lycée du sud-est de la Floride et tué au moins 17 personnes, ce mercredi 14 février, avant d’être interpellé.

 La fusillade a eu lieu peu avant la fin des cours, dans le lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland. Selon le dernier bilan provisoire, le tireur a fait 17 morts, dont deux sont décédés à l’hôpital des suites de leurs blessures. Une courte vidéo a été tournée par un élève du lycée pendant la tuerie et tourne sur les réseaux sociaux. On y voit des jeunes accroupis sous leur table, qui tentent d’échapper aux tirs.

Le tireur a été arrêté, ce qui est rare dans ce genre de cas. En général, les auteurs de ce type d’attaques sont le plus souvent abattus par la police ou se suicident. Le tireur a été identifié comme Nikolas Cruz, ancien élève de l’établissement âgé de 19 ans, expulsé pour des raisons disciplinaires. Ses publications sur les réseaux sociaux étaient « très alarmantes » selon le shérif du comté de Broward, Scott Israel. Il était armé d’un fusil d’assaut semi-automatique AR-15, très populaire aux Etats-Unis, et disposait de plusieurs chargeurs de trente balles chacun, précise notre correspondante aux Etats-Unis, Anne Corpet.

« Nous n’avons reçu aucun avertissement, aucune indication », expliquait un peu plus tôt le proviseur du lycée, Robert Runcie. « Une enquête approfondie va être menée. Dans ces situations, il pourrait y avoir eu des signaux. (…) A notre connaissance, aucune menace n’avait été proférée », a-t-il précisé.

Des tueries récurrentes

 La fusillade, qui s’est produite peu avant la fin des cours au lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, une localité située à 70 km environ au nord de Miami, est la 18e dans un établissement scolaire aux Etats-Unis depuis le début de l’année 2018, selon le groupe favorable au contrôle des armes Everytown for gun safety.

D’ailleurs dans les écoles, les lycées et les universités, il y a régulièrement des exercices pour que les élèves sachent quelle conduite adopter en cas de fusillade. Les Etats-Unis connaissent une sorte de banalisation du phénomène. Illustration ce mercredi soir, quand un journal télévisé a consacré neuf minutes de son édition au sujet avant de passer à tout à fait autre chose.

La récurrence de ce type d’événement est en tout cas effrayante. Quel que soit le nombre de victimes, les réactions sont toujours les mêmes : les appels à la prière se multiplient, ainsi que les demandes d’un renforcement de la législation sur les armes… Mais si tout le monde fait toujours preuve d’empathie pour les familles éplorées, l’idée d’un plus strict contrôle sur les armes, elle, ne progresse pas d’un pouce aux Etats-Unis.

(avec Agences)

À voir aussi

Un mandat d’arrêt de la Zambie contre Koffi Olomide

Le roi de la rumba congolaise est recherché par la justice zambienne pour l’agression d’un …

Des maillots de la Colombie imprégnés de cocaïne saisis

Le football n’attire pas seulement des passionnés au Mondial : il y aussi des trafiquants …