Accueil / SANTE / Les Etats-unis offrent du matériel médical d’une valeur de 389 millions de Fcfa à l’armée sénégalaise

Les Etats-unis offrent du matériel médical d’une valeur de 389 millions de Fcfa à l’armée sénégalaise

La Première conseillère de l’Ambassade des États-Unis au Sénégal, Martina Boustani a remis, vendredi, au chef d’État-major général des armées, le général Cheikh Guèye du matériel médical d’un coût d’environ 389 millions de frs CFA offert par le programme de prévention Vih/sida du département de la Défense américain (DHAPP), a constaté l’APS.
Ces matériels, équipements et consommables médicaux devraient permettre au département Sida de la direction de la santé des Armées d’améliorer la coordination, le suivi et l’évaluation de l’approche Tester, Traiter et Retenir au Sénégal (TATARSEN).

Il s’agit d’arriver à la réalisation de l’objectif du Ministère de la Santé zéro nouvelle infection par le Vih, Zéro décès lié au VIH/SIDA et Zéro stigmatisation et discrimination, conformément au Plan stratégique national de lutte contre le SIDA.

La première conseillère de l’Ambassade des Etats-Unis a, lors de la réception du matériel, soutenu que son pays espère, à travers ce geste, « améliorer la prévention et le traitement du Vih/sida, tout en soutenant les laboratoires chargés de la surveillance du Vih/sida » au Sénégal.

« Cela permettra aux militaires, aux gendarmes, à leurs familles et aux populations dans le besoin dans ces zones de bénéficier d’un dépistage et de soins de santé de qualité, avec des traitements antirétroviraux efficaces », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le chef d’Etat Major Général des armées, Cheikh Guèye a relevé que « ce don vient en appui à la vision des autorités militaires sénégalaises dans la lutte contre cette pandémie pour conserver les effectifs et sauvegarder la capacité opérationnelle des unités ».

Le lot de matériel offert couvre les spécialités de la chirurgie, de l’anesthésie-réanimation en passant par la pédiatrie la gynécologie, la médecine interne, la cardiologie et le laboratoire.

À voir aussi

Faut-il interdire les écrans aux tout petits ?

A l’heure où les écrans se multiplient et où la télévision ou la tablette servent …

Le Sames menace de déterrer la hache de guerre

Le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES) a décidé de reprendre le combat pour la …