Accueil / SANTE / Etude d’Onu Femmes sur l’hygiène menstruelle : Les excisées plus exposées que celles non excisées

Etude d’Onu Femmes sur l’hygiène menstruelle : Les excisées plus exposées que celles non excisées

Le Soleil- Au Sénégal, « les femmes excisées courent plus de risques de connaître des problèmes de santé lors des menstrues que les femmes non excisées ». Telle est la conclusion d’une étude menée par Wsscc (Global forum on sanitation and hygiène) et Onu Femmes. L’échantillonnage confirme que les populations cibles étaient des femmes et des filles âgées de 12 à 49 ans ainsi que des hommes âgés de 15 à 59 ans, tout résidant dans les régions de Sédhiou, Matam, Kédougou et Kolda. Au total, 1250 personnes ont participé à l’étude, soit 500 femmes excisées, 500 femmes non excisées et 250 hommes. Selon les résultats de l’étude, les femmes ont une bonne connaissance des menstruations, notamment sur les raisons de leur apparition, de leur durée normale, de la durée du cycle menstruel et des conséquences d’une mauvaise hygiène menstruelle sur la santé. Cependant, l’étude nous apprend que « les menstruations sont un sujet tabou dans une société sénégalaise fortement marquée par des croyances, des mythes et des interdits religieux et communautaires qui influencent la gestion de l’hygiène menstruelle ».

Le document dont nous avons copie explique « que la femme soit excisée ou non et quelle que soit la région où elle réside, le sang issu des menstrues est considéré comme « une impureté, une saleté, une substance maléfique ». De ce fait, il est géré avec beaucoup de discrétion. Globalement, poursuit l’étude, 27% de filles et des femmes ont déclaré que de mauvaises pratiques influaient négativement sur leur santé sexuelle et reproductive. Les femmes excisées sont plus exposées aux problèmes sanitaires.

Cette étude entre dans le cadre d’un programme conjoint genre, hygiène et assainissement au Sénégal, au Niger et au Cameroun.

Oumar KANDE

À voir aussi

Une étude alerte sur le taux de sucre dans les yaourts

Les résultats d’une étude britannique montrent que la plupart des desserts au yaourt contiennent plus …

Trois cas de dengue à Fatick

La dengue se signale à Fatick. Trois cas ont été détectés au poste de santé …