Accueil / TECHNOLOGIES / Etude : une enquête mondiale sur l’impact des technologies dans notre quotidien

Etude : une enquête mondiale sur l’impact des technologies dans notre quotidien

Axway vient de publier les résultats d’une enquête mondiale portant sur l’impact des technologies dans notre quotidien.

Cette étude a été menée par Research+Data Insights (RDI) pour le compte de Axway. Il s’agissait d’une enquête en ligne soumise à 2 653 personnes majeures aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni, en Australie et en Allemagne, des deux sexes et agées de 18 à 60 ans, mettant en lumière l’impact des technologies sur notre vie quotidienne.

L’étude dévoile que 91 % des personnes interrogées sont convaincues que les progrès technologiques leur facilitent la vie. Elle a également démontré un écart important entre l’impact que les technologies ont sur nos vies personnelles et professionnelles et mis en lumière les préoccupations sur l’évolution de la relation entre homme et machine.

Les technologies ont pour le moment un impact bien plus important sur notre vie privée

Malgré de considérables investissements dans les technologies transformant les processus métier et mettant en œuvre de nouvelles pratiques de travail, réalisées par un grand nombre d’entreprises de secteurs différents, l’enquête révèle que les technologies ont un impact beaucoup plus important sur notre vie privée que sur notre vie professionnelle pour 70% des consommateurs interrogés.
Cette tendance est particulièrement manifeste chez la Génération Y, avec 75 % d’entre eux indiquant que leur vie privée est plus affectée par les technologies, contre 66 % des personnes de générations antérieures.

La technologie améliore nos vies, mais elle a des répercussions sur les compétences interpersonnelles

Tandis qu’une vaste majorité de personnes (91 %) considèrent l’impact positif des technologies sur leur vie, personnelle ou professionnelle, l’étude a permis de cerner les principales craintes quant à nos compétences interpersonnelles. Les principales préoccupations étaient les suivantes :

  • Pour 53 % des personnes interrogées, le niveau d’interaction actuel avec les technologies anéantit l’art d’engager une bonne conversation, les femmes (56 %) étant plus nombreuses à le penser que les hommes (49 %).
  • Pour 40 %, des personnes interrogées, les technologies rendent les gens plus impatients.
  • Pour 39 % des répondants, les technologies réduisent notre capacité à nous concentrer.

La ligne de plus en plus floue entre homme et machine crée les inquiétudes

Démonstration interface homme-machine Honda

A mesure que les entreprises continuent d’investir dans les nouvelles technologies et cherchent à renforcer l’impact de ces dernières au sein du monde professionnel, elles doivent examiner attentivement comment les nouvelles technologies peuvent reproduire le comportement humain, dans la logique de l’intelligence artificielle. Ces nouvelles technologies représentent une source d’inquiétude pour 85 % des consommateurs interrogés, leurs principales préoccupations étant :

  • Pour 34 % d’entre eux, l’invasion de leur vie privée par des machines.
  • Pour 29 %, la possibilité que des machines puissent faire disparaître leur emploi.
  • Pour 21 %, soit un consommateur sur cinq, le risque que des machines puissent contrôler le monde.

Par ailleurs, avec l’essor des monnaies virtuelles telles que les Bitcoins, les technologies joueront un rôle de plus en plus vaste dans l’avenir des paiements réalisés par des êtres humains.

Un consommateur interrogé sur quatre (23 %) pense que les monnaies virtuelles remplaceront très probablement les monnaies physiques dans les 10 à 15 prochaines années.

Personnalisation vs protection de la vie privée : des appréhensions différentes à travers le monde

Les nouvelles technologies collectent d’incroyables volumes de données personnelles, que les entreprises exploitent pour développer, commercialiser et vendre leurs produits et services. La grande majorité des répondants (83 %) sont inquiets de la façon dont les entreprises utilisent leurs données personnelles.

  • 53 % d’entre eux n’apprécient pas l’idée que des entreprises détiennent des informations les concernant. Les consommateurs en Australie (59 %) et aux Etats-Unis (55%) sont les plus inquiets, tandis que les Français (44 %) sont les moins préoccupés.
  • Seuls 27 % des personnes interrogées apprécient que les entreprises utilisent leurs données pour personnaliser leurs produits et services. Les opinions concernant la personnalisation varient significativement d’un pays à un autre, les personnes interrogées en France (38 %) y accordant davantage d’importance que tout autre pays.

Selon Vince Padua, Chief Technology Innovation Officer chez Axway :

En 2017, nous avons vu les technologies continuer à évoluer à un rythme soutenu de façon que les innovations comme l’intelligence artificielle, l’Internet des Objets, la blockchain et la réalité augmentée ont commencé à se démocratiser. Ces technologies transforment rapidement la relation qu’homme et machine entretiennent, et facilitent en fin de compte notre quotidien. Néanmoins, cette enquête révèle que pressions concurrentielles et révolution digitale sont de plus en plus présentes, et qu’utiliser les bonnes technologies est nécessaire pour prendre le virage du numérique.

À voir aussi

MP3

MP3 est le nom généralement donnés aux fichiers sonores encodés au format de compression MPEG Audio Layer 3. …

Avec Ring et ses sonnettes connectées, Amazon accélère dans la sécurité domestique

Le géant du commerce en ligne, qui vient de racheter la start-up américaine, cherche à …