Accueil / SANTE / Évaluation du programme Bajenu Goxx:des choses à améliorer

Évaluation du programme Bajenu Goxx:des choses à améliorer

Une rencontre de deux jours pour faire le bilan du programme Bajenu Goxx lancé en juin 2009 à Kolda pour  fléchir la tendance de la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile, améliorer la connaissance et l’utilisation des services  de santé  de la reproduction  par les communautés a été initié par les acteurs de la santé.
Ce programme utilise le leadership féminin en vue de promouvoir les changements de comportements favorables participant ainsi à booster les différents indicateurs dans ce domaine. Notre pays qui s’est fixé d’ici 2030 de réduire la mortalité maternelle de 392 à 70 décès pour 100000 naissances vivantes, la mortalité néonatale de 19 pour 1000 en 2015 à 10 pour mille naissances vivantes et celle infanto juvénile  de 54 pour 1000 en 2015 à 20 pour 1000 naissances vivantes, entend user des voies et moyens de pérenniser cette stratégie communautaire. Ce qui  nécessite une réflexion approfondie, l’identification et la satisfaction des facteurs incitatifs susceptibles de soutenir la motivation des Bajenu Goxx. Et le partenariat public privé y est attendue pour jouer un rôle important dans la satisfaction des ses facteurs dont le plus important reste la motivation des Bajenu Goxx. La rencontre qui regroupe cinq régions de l’axe Sud est organisée par ADEMAS avec l’appui de l’USAID entend évaluer l’état de mise en œuvre, les difficultés et les mécanismes de collaboration avec des organisations du secteur privé, les structures de santé entre autres. Une cartographie des Bajenu Goxx  opérationnelle a été faite. Pour la région de Kolda, sur les 516  formées en 2009, seules 196 sont fonctionnelles. Une léthargie due, en partie, au manque de motivations mais aussi des conditions de recrutement en son temps. La logique politicienne   du temps de la splendeur du PDS avait prévalu dans beaucoup de zones. Des propositions ont été faites pour aussi renforcer la formation des BG et trouver des sources de motivations. Reste à trouver les moyens de la mise en œuvre des conclusions de cette rencontre de Kolda.
Sud online

Share This:

À voir aussi

La région de Louga réceptionne 18 ambulances

Le gouverneur de Louga (nord), Alioune Badara Mbengue, a plaidé pour « un bon usage » des 18 ambulances offertes aux établissements …

Les acteurs du secteur de la santé publique invités à s’approprier la stratégie « END TB »

Le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNT) invite les acteurs du secteur de …