Accueil / Confidences / Everton : Baye Oumar Niasse raconte son calvaire sous Koeman « ll m’avait même interdit de manger avec l’équipe première »

Everton : Baye Oumar Niasse raconte son calvaire sous Koeman « ll m’avait même interdit de manger avec l’équipe première »

Les mauvais résultats d’Everton cette saison n’ont pas épargné Ronald Koeman, viré après la dernière défaite du club en championnat le week-end dernier. Un départ qui pourrait faire du bien à l’international sénégalais Baye Oumar Niasse, longtemps  mis au frigo par le technicien batave.

Ronald Koeman n’est plus l’entraîneur d’Everton. Suite à la lourde défaite ce week-end contre Arsenal (5-2), le technicien néerlandais a été remercié par les dirigeants des Toffees. Alors qu’il était chassé par Koeman et envoyé en prêt à Hull City, Baye Oumar Niasse a enregistré une vidéo dans laquelle il décrit ce que son entraîneur lui faisait subir.

BANNI ET ENVOYE CHEZ LES U23

Recruté en février 2016 contre une somme estimée à plus de 11 milliards Fcfa, Baye Oumar Niasse avait connu des débuts difficiles avec Everton. Sous les ordres de Ronald Koeman, l’ancien joueur de l’US Ouakam (D1 Sénégal) n’a pratiquement pas eu le temps de s’exprimer. « Il m’a clairement dit qu’il ne voulait pas de moi, que je suis pas bon. J’avais dis merci, sans demander des explications. C’était son choix et il fallait le respecter», a déclaré l’international sénégalais, dans une vidéo postée hier sur les sites anglais.

C’est le début du calvaire pour le joueur passé par Brann (D1 Norvège). Il est envoyé chez les U23, avant de bénéficier d’un prêt lors de la saison 2016-2017 à Hull City. Chez les Tigers, le Sénégalais, retrouve ses sensations. En 17 rencontres, il avait marqué 5 buts (toutes compétitions confondues), mais insuffisant pour permettre au club de rester dans l’élite du football anglais. «Je peux rester à Hull City. Ici tout est ok pour que je reste. Il y a un bon staff, de bons joueurs qui sont tous très gentils avec moi. Je me vois dans plusieurs équipes, mais il est bon de prouver partout où l’on passe», avait indiqué l’attaquant sénégalais. Mais son désir de rester chez les Tigers ne se réalisera pas. Dans l’incapacité de lever l’option d’achat estimée à 10 millions de livres, Hull City libère le joueur qui retourne ainsi à Everton. La mort dans l’âme, l’ancien buteur du Lokomotiv Moscou (D1 Russie) retrouve Goodison Park. Malgré ses solides prestations avec Hull City, Baye Oumar Niasse n’espérait pas grande chose de Ronald Koeman et voulait même tourner la page des Toffees. «Là où je viens, je jouais dans l’équipe B et dans des stades vides. Arrivé ici pour jouer dans des stades pleins à craquer m’a donné une nouvelle chance. Je sais que je peux faire mieux. Ici, un joueur en prêt est traité de la même manière qu’un joueur permanant. D’ailleurs, je me sens à 100% un joueur de Hull City»,  avait-il indiqué.

LE PRET N’Y CHANGE RIEN

De retour à Everton, Baye Oumar Niasse n’est pas épargné par Ronald Koeman qui avait visiblement une dent contre le Sénégalais. Ecarté du groupe de performance (Europa League), «BON» est une fois de plus contraint de joueur avec ses jeunes frères de l’équipe des U23. «Il m’a sorti de l’équipe première et m’a envoyé chez les U23. Et  même là-bas, on ne m’avait même pas donné de casier et c’était très difficile. Il m’a retiré mon maillot pour le donner à un autre», raconte l’international sénégalais.

Loin de baisser les bras et de s’apitoyer sur son sort, Baye Oumar Niasse se montre à son meilleur niveau Chez les U23. Il reste convaincu que son heure de gloire arrivera avec Everton. «Je pense que je ne mérite pas cela. Mais ce que je peux faire, c’est juste garder la tête haute et me battre pour changer les choses. Je sais que c’est juste une période passagère. J’ai eu plusieurs occasions de quitter Everton, mais je ne l’ai pas fait. Je veux jouer en Premier League et je sais que je peux faire beaucoup de choses au sein de ce championnat», avait-il expliqué, dans une de ses sorties.

PRIVE DE MANGER AVEC L’EQUIPE PREMIERE

En plus d’être envoyé chez les U23, Baye Oumar Niasse faisait également face à d’autres caprices de Ronald Koeman. «Il m’a dit que je n’allais plus manger avec l’équipe première, mais avec les U23. Beaucoup de choses se sont passées. Il a fait beaucoup de choses pour me pousser à bout. Mais cela ne me touche pas. Je rigole et je passe à autre chose», raconte-t-il dans une vidéo enregistrée du temps où il était en prêt à Hull City.  A travers ses actes, Ronald Koeman voulait pousser le joueur à la sortie. Mais avec un mental de fer, l’ancien joueur de l’US Ouakam a tenu le coup. «Je ne me suis pas ridiculisé, personne ne m’a manqué de respect. Ils ont voulu me pousser à faire certaines choses, mais j’avais jugé nécessaire de ne pas réagir. Il m’a fait mal, mais lui aussi a souffert de mon comportement. En aucun moment, je n’ai montré des signes de désolation. Il voulait montrer aux gens qu’il pouvait me faire craquer. Mais je lui ai dit qu’il n’était pas à la hauteur pour me faire ça», a indiqué l’international sénégalais.

LE RETOUR DU BANNI QUI SAUVE KOEMAN

Après le départ du buteur Romelu Lukaku et un début de saison difficile, Ronald Koeman commence à s’inquiéter du manque d’efficacité de ses attaquants. Le technicien néerlandais décide de faire appel au Sénégalais. Une occasion que le Ouakamois ne pouvait pas rater. Entré à la 66e minute contre Sunderland lors de la Carabao Cup, «BON» participe à la victoire des siens, en inscrivant le troisième but des Toffees. L’international sénégalais marque de précieux points et son nom est scandé par les supporters. Alors que Ronald Koeman était sous pression, avec l’accumulation des contreperformances (relégable, après trois défaites de rang), Baye Oumar Niasse sort de l’anonymat pour permettre à l’ancien joueur du Barça de sauver sa peau. Alors que l’équipe est menée au score à la 49e minute contre Bournemouth, le Sénégalais qui avait remplacé Rooney (blessé) s’offre un doublé en 5 minutes, synonyme de victoire inespérée pour Koeman (2- 1). Pour saluer la performance de «BON», Koeman n’avait pas eu le complexe de ravaler ses propos. « Personne ne peut l’arrêter en ce moment. Il a bien joué et tout le crédit lui revient. Il peut jouer un grand rôle pour nous», avait reconnu le technicien néerlandais. Avec le limogeage de Ronald Koeman, Baye Oumar Niasse peut désormais rêver mieux. Avec ses trois buts en championnat (quatre matchs joués), il est le deuxième meilleur buteur d’Everton derrière Wayne Rooney (4 buts en championnat). Le Sénégalais est le plus prolifique attaquant des Toffees, avec un ratio de 1 but toutes les 51 minutes.

L’As

À voir aussi

La déclaration choc de Ama Baldé : “Boy Niang dou sama kharit, mais…”

Dans un entretien accordé à Pikini, Ama Baldé revient sur ses relations avec certains lutteurs. …

“J’ai surpris mon père dans les toilettes avec la servante de la maison”