music

‘’EVERYTHING’’ OU LE NOUVEAU SINGLE DE LEUZAC- Un artiste au style différent se révèle au public Sénégalais

Il s’appelle Lamine Dem à l’‘état civil. Mais dites tout simplement Leuzac, son nom d’artiste ou le diminutif de son prénom et des initiales de ses parents qui sont tout pour lui. Leuzac vient de mettre sur le marché musical un single ‘’EVerything’’ une chanson dédiée à sa maman et un hommage à toutes les mères. Cet opus lancé à la veille de la fête des mères est une manière pour l’artiste de souhaiter une bonne fête à la population. En attendant, au moins sept titres qui touchent tous les faits de société seront lancés au mois d’août. Et pour les mélomanes, toute une variété musicale vous attend….

Vous venez de mettre un single sur le marché musical Sénégalais, comment vous vous présentez au public ?

Mon nom d’artiste est Leuzac. Leuz comme le diminutif de Lamine à l’état civil.  Le ‘’A’’ comme Abdoulaye, nom de mon père et le ‘’C’’ comme Coumba prénom de ma mère. J’ai décidé d’ajouter leurs initiales à mon nom parce que mes parents sont mon univers, ils font partie intégrante de tout ce que je fais dans la vie, jusqu’à la music. Je suis un artiste ouvert à toutes les variétés musicales, histoire de mettre sur pieds une sonorité musicale ouverte à tous les peuples à toutes les localités. Je ne veux pas être refermé sur un seul style, je cherche une ouverture vers le monde

Devons nous comprendre par là, que le ‘’Mbalakh’’ est mal vendu au niveau international ?

Ce n’est pas ce que je veux dire. Mais s’il ya quelqu’un qui vend mieux au niveau international chez les musiciens qui font du Mbalakh, c’est bien Youssou Ndour. Et ceux qui le suive savent qu’à l’extérieur, il réduit le rythme de sa musique pour mieux convaincre. Si je devais faire du Mbalakh se serait modernisé. Je ne saurais laisser les instruments tels les koras et autres en rade,  mais y ajouter du moderne pour étendre le public.

Comment s’est réveillé le talent d’artiste en toi ?

Je ne suis pas encore connu du point de vue national, mais je me suis révélé à travers les anniversaires et autres cérémonies familiales. La première fois que mes parents m’on vu chanter, ils étaient surpris mais m’ont ensuite soutenu. J’ai depuis longtemps appris, l’art en général. En plus de la musique j’ai fait du théâtre. C’est né progressivement et j’ai attendu le temps adéquat pour lancer mon single.

Ça parle de quoi et qu’est qui vous inspire ?

L’inspiration est relative et cela va de soi. Le single s’appelle ‘’ EVerything’’ c’est un hommage à ma maman. Une manière pour dire que ma maman est partout en moi. C’est une similitude de langage codé qui mérite réflexion pour comprendre.

Vous chantez votre maman et avez choisi la veille de la fête des mères pour lancer le single. Est-ce un hasard ?

Il ya plusieurs autres morceaux que nous avons fait avant. Mais avec mon staff on a fait un choix sur ce morceau et avons fait le clip. Le choix de la veille de la fête des mères n’est pas fortuit. C’est une manière de souhaiter bonne fête à toutes les mères et toucher en même temps la sensibilité des populations.

Vous parlez d’un single et d’une promotion à quand l’album ?

Vous savez, la production n’est pas facile. C’est même rare de trouver un producteur de nos jours. Pour la plupart du temps, ce sont les artistes qui s’autoproduisent. Aussi, avons nous pris la décision de cheminer à petits pas. Il est cependant prévu en août la sortie d’un ‘’maxi ‘’ de sept morceaux et une soirée de lancement qui sera une date retenue et perpétuée chaque année comme date d’anniversaire. Je voudrai signaler que je cherche à étendre mon public, mais je fais partie des rares artistes qui sont nés avec leur public. C’est fait progressivement depuis les cérémonies et aujourd’hui j’ai dédié à ces fans un opus dans la prochaine production.

Quels sont les thèmes phares qui composent cette production ?

Le ‘’mariage’’, avec toutes ces difficultés, ‘’séduction’’, ‘’ Mélodies mifa’’ décerné aux fans, ‘’Autobiographie’’ qui parle de ma vie et de mon nom d’artiste, ‘’Mod’art’’, un appel au consommé local, ‘’Maman Aby Ly’’, un hommage à une marraine, entre autres. Je m’intéresse par-dessus tout à ce qui se passe dans le terrain politique, j’ai écrit une chanson qui parle du Sénégal en général. Le Sénégal émergent est faisable selon moi mais cela marche au ralenti. Le problème avec nos chefs d’Etats c’est souvent un problème d’entourage. L’émergence est un défi et il faut savoir le relever avec la manière et tout le monde est concerné……

Rewmi.com

Voir aussi

Voici qu'une nouvelle cause de dispute vient de sortir dans la presse : selon TMZ, l'engagement humanitaire d'Angelina Jolie et ses ambitions politiques révoltaient Brad Pitt, qui avait constamment peur pour la vie de sa femme.

Angelina Jolie avait installé une « salle de guerre » dans la villa familiale… et ça rendait fou Brad Pitt !

Depuis une semaine, les rumeurs les plus folles circulent sur les réelles causes de séparation …